Une visite inopinée des ministres de la Justice et de l’Intérieur à la célèbre prison centrale gambienne de Mile 2 a permis à ces derniers de constater une situation inhumaine. Ils se sont rendus compte que les conditions de détention sont dégradantes et ne respectent pas la dignité de la personne humaine, comme l’illustrent quelques photos prises par la délégation ministérielle. Les ministres Mai Ahmad Fatty et Ba Tambedou, dégoûtés par les conditions de détention, promettent des changements ainsi que le renforcement de l’administration pénitentiaire de la Gambie. Après un tour des cellules puantes, le ministre de la Justice M. Fatty a expliqué aux journalistes que l’objectif de la visite surprise est de recueillir les préoccupations des détenus. Le ministre de l’intérieur a échangé directement avec les détenus sur leurs conditions de détention. Il promet de veiller au respect des droits fondamentaux des détenus qui seront bien traités et soignés. «J’ai vu des cellules et je dois dire que je suis très dégoûté de la situation que j’ai trouvée. Je suis sûr que nous pouvons faire mieux. Je sais que les policiers font de leur mieux. Je vais faire mon évaluation générale après avoir visité toutes les prisons du pays», indique M. Fatty. Il rappelle que les prisonniers sont des Gambiens et des êtres humains. M. Fatty soutient qu’un prisonnier lui a dit qu’ils sont souvent battus. C’est un comportement inacceptable, dit-il, qui sera banni. Il promet de mener des enquêtes pour savoir si réellement les détenus sont battus en prison. Il promet de réhabiliter les prisons et d’initier des formations à l’intention des jeunes prisonniers, afin qu’ils aient une profession ou une forme de vie décente afin de ne pas retourner dans la délinquance à leur sortie. Par ailleurs, il souligne que les agents de l’administration pénitentiaire sont les moins payés.

PARTAGER

2 Commentaires

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here