Le soutien de Serigne Saliou SOW à Imam Alioune Badara NDAO constitue un plaidoyer indéfectible pour un frère en Allah. Une plaidoirie à la première heure et au premier plan d’une arrestation historique et honteuse. Alors qu’à ce moment, certains proches de l’Imam, de peur d’être inculpés, hésitaient en se montrant très réticents quant à sa défense. D’ailleurs, n’a-t-on pas arrêté Ibrahima HANN pour avoir sollicité des prières pour le Cheikh. Tandis que d’autres qui ne font pas l’objet d’une arrestation, peuvent être fichés et mis sous surveillance par les services de renseignement.
Mais sachant tout cela, notre constat est que le soutien de Serigne Saliou SOW qu’il a toujours apporté à son frère et ami est resté intact. Il n’a jamais reculé. Au contraire, il multipliait ses sorties pour exiger sa libération.
Mouride de son état, sa renommée est tangible. Qui, parmi vous, chers frères, ne le connait-il pas ? Il est un fervent talibé de Cheikh Ahmad Bamba et il a toujours prôné l’unité dans l’islam. Ce qui fait que sa position appréhende tous les musulmans, qu’ils soient Mourides, Tidianes ou salafistes, comme des frères ; confirmant, ainsi, le dixième verset de la Sourate les Appartements qui stipule : « Les croyants ne sont que des frères. »
Sa transcendance des différences secondaires et tendancieuses de la religion l’amène à favoriser la cohésion entre les croyants. De ce fait, sachant que Alioune NDAO est un bon musulman le suffit largement ; car c’est ça l’essentiel : « être un bon musulman ». Qui que vous soyez, dès lors que vous êtes des croyants, la fraternité est scellée par notre Seigneur, exalté soit-Il. Personne n’y peut rien.
Un jour, alors qu’il avait déjà acheté son billet pour se rendre aux Etats Unis, il a reporté ce voyage car Ablaye NDAO l’a appelé pour l’informer de la date fixée pour le procès de son frère et ami.
Les innombrables vidéos qu’il a faites et publiées pour sa défense peuvent témoigner de la chaleur de cette fraternité. Si nous avions vraiment un conseil à donner à Imam Alioune Badara NDAO, ce serait simplement de ne jamais oublier, tant qu’il restera en vie, Serigne Saliou SOW qui n’a fait que suivre les recommandations islamiques.
Le Prophète, paix et salut sur lui, ne dit-il : « Le musulman est le frère du musulman, il ne se montre pas injuste à son égard et ne le livre pas (à ses ennemis). Allah aidera celui qui vient en aide à ses frères, et Il soulagera des tourments du Jugement Dernier celui qui soulage un musulman dans l’affliction. Quiconque cache les défauts d’un musulman, Allah cachera ses défauts le Jour de la Résurrection. »
Il répète : « Le musulman est le frère du musulman, il ne l’opprime pas et ne le trahit point, et celui qui s’occupe des besoins de son frère, alors Allah s’occupe des siens, et celui qui sauve un musulman d’une crise, Allah l’épargnera d’une des crises du Jour de la Résurrection. »
En définitive, nous sollicitons le pardon et la miséricorde pour notre très cher frère, Serigne Saliou SOW ! Qu’Allah, le tout miséricordieux, l’accorde le Paradis Firdawsi !
Assane Bocar NIANE
Parcelles Assainies, Dakar
[email protected]

1 Commentaire

  1. Merci de ce témoignage. Et qu’Allah fasse que les musulmans sénégalais comprennent le cheval de Troie glissé en leur sein qu’est Macky Sall. Son frère, Alassane Ouattara vient lui aussi d’arrêter un imam ivoirien et de le mettre en prison. Qu’a fait cet imam ? Il a dénoncé le prix du billet à la Mecque. Surtout il a comparé le même billet sous les règne des trois chrétiens qui ont précédé celui qui est dit musulman. Il a fait ressortir la préférence des musulmans pour la gestion (sur le plan pèlerinage musulman) des chrétiens que sont Houphouët Boigny, Robert Gueï, Gbagbo. Mais après arrestation l’accusation a été gonflé des mots « terrorisme » et « apologie du terrorisme ». Et les musulmans africains vont continuer d’être dupés par ceux qui sont présentés comme étant leurs frères parce que simplement ils en portent les noms, comme Obama a été utilisé pour duper les noirs ?

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here