Depuis ce dimanche 13 mai, une série de tempêtes de sable et d’orages a balayé l’Inde. Au moins 61 personnes ont perdu la vie, selon les informations de la BBC.
Le bilan le plus lourd a été enregistré dans l’Uttar Pradesh (Nord), qui compte trente-huit morts. Douze autres personnes sont décédées dans l’Andhra Pradesh (Sud), neuf en Bengale-Occidentale (Est), et deux dans la capitale indienne, Delhi (Nord).
Ces intempéries meurtrières ont également fait des dizaines de blessés. La plupart des victimes se trouvait à leur domicile, détruit par des vents violents (allant jusqu’à 109 km/h) et des éclairs.
Les quatre Etats resteront en alerte pendant les prochains jours. «Le danger n’est pas passé», a en effet indiqué le commissaire aux opérations de secours de l’Uttar Pradesh, Sanjay Kumar, à la BBC Hindi. Les autorités ont ajouté que le bilan pouvait encore s’alourdir.
Il y a quelques jours, le 4 mai dernier, une autre tempête de sable d’une rare violence avait fait au moins 150 morts au Nord de l’Inde, dans l’Uttar Pradesh et le Rajasthan.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here