XALIMANEWS : L’Association pour le soutien et la réinsertion sociale des détenus (Asred) a apporté son soutien au juge Souleymane Teliko après sa sortie sur l’indépendance de la justice au Sénégal. L’association dénonce ainsi l’immixtion de l’exécutif dans le judiciaire et accuse. En effet, indique-t-elle, « des hommes influents sont souvent libérés au grand dam des personnes lambda qui restent en prison avant de bénéficier d’une ordonnance de non-lieu, une véritable manifestation de la mauvaise administration de la justice ».

Certains échappent à la geôle poursuit l’ASRED, sur Dakar actu, « parce qu’ils sont protégés par l’exécutif mais aussi de faux témoignages, des documents falsifiés, des dossiers perdus dans les archives peuvent être cause de condamnation d’un innocent ».

Sur la réinsertion sociale des détenus, l’ASRED est d’avis que l’État a échoué puisqu’aucune politique mise en place ne favorise la réinsertion sociale. Le taux de récidive monte de 68 % à 71% argue t’elle pour donner un exemple. Sur les 541 détenus graciés les 250 retournent en prison en 15 jours, maximum un mois.

L’État doit donc revoir les conditions d’octroi de la grâce et invite alors la société civile et les organismes de droits humains à un vaste rassemblement devant les locaux du ministère de la justice dans les tout prochains jours.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here