Alors que la prise en charge médicale des hémodialysés dans les structures de santé publique est gratuite, l’accompagnement et la disponibilité de places posent problème. Beaucoup de personnes souffrant d’insuffisance rénale voient en effet leur traitement interrompu, faute de moyens. Avec les maladies non transmissibles comme le diabète et l’hypertension qui prennent des proportions importantes, les associations de soutien aux personnes en besoin d’hémodialyse font le plaidoyer pour plus de centres de prise en charge, surtout dans les régions. Mais aussi pour l’aide aux malades afin de soulager leurs peines. De l’avis du mouvement des insuffisants rénaux du Sénégal, 48 centres de dialyse sont nécessaires pour absorber les 19500 patients enregistrés. Sud quotidien, dans ce dossier, est allé à la rencontre des personnes ressources et spécialistes afin d’identifier les problèmes.

Source: Sud Quotidien

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here