XALIMANEWS : Le candidat du Parti pour l’Unité et le Rassemblement (PUR), El Hadji Issa Sall a promis de doter chaque département d’un « hôpital de référence avec un plateau technique relevé » et un personnel qualifié pour régler le problème de l’accès des populations.

« La principale difficulté des populations c’est l’accès aux soins, il n’y a pas suffisamment d’hôpitaux », a-t-il dit, jeudi, lors d’un meeting tenu au terrain des HLM Ndeffan de Rufisque, après avoir sillonné en caravane plusieurs localités de la vieille ville.

Pour le candidat du PUR, « il y a un nombre très insuffisant d’infrastructures hospitalières ne disposant même pas de plateau technique adéquat et de personnel qualifié surtout en spécialités ».

« Il y a des régions qui ne disposent que de médecins généralistes, pas de cardiologues, ni de gynécologues, encore moins de cardiologues ou de psychiatres », a-t-il relevé devant des militants acquis à sa cause pour la présidentielle de dimanche prochain.

A la veille de la clôture de la campagne électorale, El Hadji Issa Sall a passé en revue les différentes étapes de sa campagne électorale qui l’a mené dans 43 des 45 départements que compte le pays.

« On est passé sur des pistes cahoteuses avec partout le même constat de dénuement total dans lequel vivent les populations dans ces zones », a dit El Hadji Issa Sall devant des candidats attentifs à son discours.

« Même en restant dans la région de Dakar on peut se rendre compte des difficultés que vivent les sénégalais, c’est partout la même chose », a-t-il ajouté.

Pour El Hadji Issa Sall, « le Sénégal est enclavé avec des départements où il n’y a pas de routes comme à Goudomp, où on trouve un semblant de route goudronnée, à Guinguinéo. Deux exemples qui peuvent traduire l’état des routes dans les autres départements ».

L’agriculture, la pêche et l’élevage, sont des « secteurs stratégiques de notre économie souffrent également, du fait d’une mauvaise vision du régime en place », selon le candidat du PUR.

« Les paysans ne peuvent pas écouler correctement leurs productions d’arachide alors que les éleveurs font face à la cherté des aliments de bétail, en plus d’être confronté à la lancinante question du vol de bétail », a-t-il souligné.

Il a en outre évoqué « l’insécurité dans les villes confrontées au problème d’éclairage publique ».

Partageant les solutions qu’il compte mettre en œuvre une fois élu à la magistrature suprême, le candidat du PUR dit sa volonté d’œuvrer pour la bonne gouvernance, l’équilibre entre les institutions, la séparation des pouvoirs entre l’exécutif, le législatif et le judiciaire.

El Hadji Issa Sall va aussi supprimer des agences, créer un gouvernement de 20 membres, etc.

Toute la journée durant, il a sillonné les différentes communes, passant de Sébikhotane à Bargny, Sangalcam, Bayakh, Niague avant cette communion avec ces militants habillés quasiment tous en vert et blanc.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here