Un émigré Sénégalais de 59 ans, du nom d’El Hadji Sakho, très connu en Sardaigne, où il vivait depuis trente ans, a été retrouvé mort le 20 janvier dernier, dans sa maison. Certains soutiennent une mort d’autant plus que le défunt souffrait de diabète. Par contre, les policiers soupçonnent une asphyxie au monoxyde de carbone qui dégageait du brasier qu’il avait allumé pour se réchauffer. En réalité, le corps de la victime a été découvert 6 jours aprés sa mort, note l’autopsie. Ses amis et voisins avaient vite fait d’alerter les policiers, préoccupés parce que non seulement, ils ne le voyaient pas tous ces jours mais son téléphone portable était éteint. Présents sur les lieux, les sapeurs pompiers ont finalement défoncé la porte de l’appartement pour découvrir le corps sans vie d’El Hadji Sakho qui habitait seul. Très connu à Olbia où il était bien intégré, de grand cœur, le défunt était aimé de tous : italiens et sénégalais. Le président de l’association Sunugal d’Olbia, Cheikh Oumar Sarr a salué la mémoire de la victime lors de la levée du corps, un homme affable. La communauté sénégalaise accompagnant son frère Madicke Sakho lui ont rendu un dernier hommage avant le rapatriement de la dépouille à Dakar. Nos condoléances à sa famille.
Wabitimrew.net

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here