Finalement le consultant minier se lance et avertit…

Il lui a fallu ruser de tous les stratagèmes possibles mais il n’empêche que le pouvoir sénégalais continue de trembler en réalisant combien son rejet est massif, la voix du refus a été forte, sa voie ayant été montrée à Touba par des électeurs qui ont dit NON à toute idée, fut-elle subliminale, de Ndigueul, enjoignant de voter pour le régime. Ceux qui ont fait courir le bruit que le Khalife (ce dernier est entouré de gens qui sont au service non pas du mouridisme mais des pouvoirs d’argent et de la politique) avait donné son aval à la liste du pouvoir l’ont indirectement mouillé. C’est le cas de son fils, Abdou Samath, et du politicien-massacré par les électeurs, Abdou Lahad Gaindé Fatma.

Il faut en tirer les leçons, froidement. Les dignitaires du mouridisme sont avertis : changez votre complicité avec le pouvoir politique ou vous bradez, perdez le reste du capital social que le fondateur de cette importante confrérie vous a laissés, les gens ne vous suivront pas aveuglément.

Il faut maintenant se mobiliser. Créer la vraie force de l’alternance. Du sauvetage. D’un nouveau Sénégal.

Je vous propose de la mettre en place avec vous. 2019, c’est aujourd’hui ! Nous sommes nombreux à penser que le devoir nous appelle au chevet de notre Etat pris en otage, de notre société, criminalisée, de nos valeurs, détruites, de notre démocratie, réduite à sa pire expression possible…

Je serai dans l’arène.

C’est un devoir rendu impératif par ce qui s’est passé ce dimanche: un déshonneur à notre pays, sa démocratie écrabouillée, pendant que le pillage de ses deniers et ressources naturelles, son sur-endettement abyssal le placent sur une rampe sûre d’une malédiction à la Grecque !
Oui, Abdoulaye Wade a fini sa partition en secouant le cocotier mais pour ne finir qu’en Zoss, showman promis au KO permanent. Maintenant, il dégage. Son fils sait que les dés sont pipés.

Les messies indépendants ont reçu la raclée qu’ils méritaient. Seront-ils lucides désormais ? Pas sûr. Mais un peu plus humbles, obligatoirement…
Khalifa reste dans les rets de la Justice. Idy a fini de manger son pain blanc depuis ses histoires de Protocole de Reubeuss…

La montée du PUR, sur fond d’islamisme, exprime l’angoisse des gens, leur défiance face aux politiciens du pouvoir, et de leurs prédécesseurs, leur espérance…métaphysique surtout.
Ne nous y trompons pas: ce pouvoir est sonné. S’il a été obligé de casser la tire-lire, d’inonder le pays de publicités, de faire des ruses de sioux pour empêcher l’expression de la démocratie par les urnes, c’est qu’il se sait honni, et bref, malgré tout, il est par terre…
Le pays est fracturé, fauché, fâché, fou de rage. Il veut du sang neuf, des fondamentaux et se sortir de cette impasse.

Macky Sall est dans la mélasse de ses magouilles qui le hantent. Même les observateurs de l’Union africaine ont refusé de lui donner quitus. Tandis que Ibrahima Diallo, frère du ministre de l’intérieur, est pris la main dans le sac à Kuala Lumpur, que les institutions de la République sont par terre, réduites à valider les crimes et vols, sans courage, que les escroqueries ne sont pas oubliées, que le peuple souffre au point de devenir le matelas de ses tortionnaires, se sentant presque contraint de voter pour un pouvoir criminel qui le tient par un billet de Banque à chaque moment électoral…

Macky Sall a prouvé qu’il ne mérite pas la confiance des Sénégalais. Son incompétence est incommensurable. En somme, le vase a débordé !
C’est maintenant ou jamais que l’audace, la vérité, le courage, l’expertise et la décence doivent monter au créneau pour remettre ce pays sur les rails. Ce combat-là est plus que jamais le mien…Il est le nôtre !

PS: Je clarifie ma position. Sur un point. Quand on a un guide, religieux de surcroît, on se doit de le protéger des malfaiteurs. Des taupes du pouvoir sont plantées chez le Khalife tout le monde le sait. Notre devoir c’est d’extirper la mauvaise graine au nom de notre…mouridité !

seneplus.com

PARTAGER

6 Commentaires

  1. AH… soit un peu plus clair tu veux te lancer dans la bataille de 2019 .Tu veux etre candidat au nom du mouridisme forcèment je pense ton language est plus confrèrique que sènègalais , tu as fais faux dèpart avant meme 2019 .Epargne tes millions car tu fera pire que Abdou MbAYE des 00000partout .De grace on veut l’union des forces en 2019 .

  2. Arrête de rêvasser Adama Gaye ! Tu veux aller aux présidentielles de 2019 en t’affichant « candidat mouride » ? C’est déjà foutu ! Un conseil : as-tu vu le terrible sort des Abdoul Mbaye, Malick Gackou, Diagne Fada, Sonko, Tounkara et consorts durant ces législatives ? Pourtant ces gens ont une meilleure cote que toi au Sénégal. Penses à la honte que tu risques d’infliger à tes enfants…

  3. C’est la graine de la division de l’électorat de Touba qui a montré son rejet du pouvoir en place qu’ils veulent noyer en multipliant les candidats mais la subversion ne passera pas.Point de dispersion:tous contre un.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here