Journée du livre : La lecture, une vertu qui file entre les bras des élèves

1 Commentaire

  1. Comment voulez que la lecture ne file pas .
    Lire , oui , mais qu’est-ce qu’il faut lire? Une littérature destinée à détacher l’apprenant des ses valeurs comme c’est dit dans ce constat:
     »Pour découvrir la vérité, il faut aller plus loin que ces rodomontades de tribune, bien sûr.
    Pénétrons plus en avant dans la pensée profonde et secrète de certains hommes politiques de ce temps.
    C’est l’inspecteur Dequaire Grobel qui déclare en 1896 : « le but de l’école laïque n’est pas d’apprendre à lire, à écrire et à compter, c’est de faire des libres-penseurs .
    L’école laïque n’aura porté ses fruits que si l’enfant est détaché du dogme, s’il a renié la foi de ses pères.
    L’école laïque est un moule où l’on jette un fils chrétien et d’où s’échappe un renégat. »
    C’est Jules Ferry écrivant ! « Nous voulons organiser l’humanité sans Dieu. »

    Que nous propose les supports didactiques; deux choses :
    – l’apologie de la langue française alors que l’Arabe est la langue de notre religion (98% de musulmans
    – l’ancrage dans notre passé , c’est à dire la période de l’ignorance ,la djahilia
    Seule la vérité est révolutionnaire , halte à l’hypocrisie

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here