Un terme qui nous paru bien bizarre, c’est celui de « jubilé » utilisé par des jeunes dans plusieurs reportages des différentes chaînes de télévision et de radio, et pour la plupart interrogés à la plage.

Ce qui est d’autant plus étonnant, est que certaines, des jeunes filles en particulier, abordaient le sujet avec beaucoup d’audace : « On va passer la journée à la plage, le dimanche soir, ça va être boite, on va s’éclater puisque durant tout le Ramadan, on ne pourra pas s’éclater, porter des robes courtes et autres ».

Une manière de dire de dire jubilé sous un autre vocable.

L’excuse de la jeunesse et de la liberté, peut bien sûr être évoquée, mais à attendre parler certaines jeunes femmes, on se demande si elles ont encore de la retenue puisque visiblement, elles ne craignent pas le jugement de leurs parents et de ceux qui les connaissent.

En réalité, tout ce discours de piété ne va être respecté que les premiers jours de Ramadan. Dès qu’on sera dans la deuxième semaine, les jeunes hommes comme les jeunes femmes, retourneront à leurs comportements habituels. Eh oui, chasse le naturel, il reviendra au galop. C’est aussi cela le sénégalais, il ne peut être rigoureux jusqu’au bout.

 

2 Commentaires

Réagissez à cet article