XALIMANEWS : Cent quarante kilogrammes de chanvre indien ainsi que des produits impropres à la consommation saisis par les forces de défense et de sécurité dans la région de Kaffrine (centre) ont été incinérés, mercredi, au cours d’une cérémonie présidée par le gouverneur, Jean Baptiste Coly.

‘’Les 140 kg de chanvre incinérés correspondent à une valeur de 7 millions et demi de francs CFA. Et les produits pharmaceutiques et les denrées impropres à la consommation [représentent] environ 4 millions de francs CFA’’, a détaillé M. Coly, en marge de cette séance d’incinération.

L’opération de saisie de ces produits, a expliqué Jean Baptiste Coly, a mobilisé à la fois la police, la gendarmerie, le service du commerce, la brigade d’hygiène, les douanes, entres autres services.

Cette cérémonie d’incinération entre dans le cadre de la semaine nationale de sensibilisation et de mobilisation contre la drogue. Elle a enregistré la présence du président du tribunal d’instance de Kaffrine, Samba Sèye, du chef de la brigade régional des stupéfiants, de sapeurs-pompiers, et des quatre préfets des départements de Kaffrine.

Selon Jean Baptiste Coly, les stupéfiants et les produits contrefaits proviennent de différents circuits. ‘’Nous avons deux secteurs difficiles à contrôler, à savoir la frontière et le corridor qui travers la région de Kaffrine, sans citer les autres sources d’approvisionnement’’, a-t-il dit.

Le gouverneur de Kaffrine a, par ailleurs, appelé ses administrés à collaborer, à aider les forces de défense et de sécurité dans la traque des produits impropres à la consommation et des trafiquants de drogues.

‘’Les trafiquants de drogues ne manquent pas à Kaffrine. Nous avons incinérés 140 kg de chanvre. Et, certainement, il y a des trafiquants qui nous passent au nez, à la barbe parce que ces stupéfiants bénéficient des circuits connus par les populations. Mais, malheureusement, ces dernières n’aident pas les forces de défense et de sécurité’’, a-t-il déploré.
’Nous demandons aux populations de mettre la main à la pâte, de collaborer et de nous donner les bonnes informations, pour que nous puissions lutter contre le trafic des stupéfiants et des denrées impropres à la consommation’’, a insisté M. Coly.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here