*******
Prologue: je dédie ce texte en la mémoire de Sidy Lamine Niass dont je viens d’apprendre le décès…RIP.
*******

C’est vraiment dommage qu’en plein bouillonnement des forces et idées pour sauver notre pays des ténèbres qui l’enfoncent sous Macky Sall que, tel un gamin gâté, Karim Wade, fils de son père, son seul mérite, vienne encore nous perturber avec ses gesticulations plus dérangeantes qu’intéressantes.

J’en arrive à me poser deux lourdes questions le concernant:

La première est celle de savoir s’il poursuit un degueulasse scénario dont l’unique but est de nous distraire afin que nous perdions notre focus, notre concentration, sur le sujet du moment, le combat vital, qui est celui de mobiliser les énergies authentiques, patriotiques, de la nation pour vider du pouvoir le toxique voleur Macky Sall et l’ensemble de ses affidés?

Je ne l’exclus pas. Car, convaincu d’avoir pillé les caisses du pays, avec la bande de brigands et sociétés-écrans qu’il avait promus, jugé et condamné par la justice, à bon droit, puis libéré sur un pardon, des conditions et une intercession Qatarie ayant violé notre souveraineté judiciaire, te voilà donc, emmerdant encore ce peuple sénégalais que tu narguais quand, Ministre du ciel et de la terre par la seule prérogative d’un père non-démocrate, tenté par la monarchisation de notre pays, tu faisais ce que bon te semblait.

P’tit Karim Meissa ou je ne sais quoi, nous, peuple du Sénégal, à la différence de ton pareil voleur, Macky, l’homme-lige de votre famille devenu son bourreau après vous avoir trahi et roulé dans la farine, nous ne vous avons jamais pardonné ce braquage de nos biens financiers.
Nous n’avons surtout pas oublié: ni tes méfaits avec DP-World, Expresso, les commissions reçues de Mittal, avec celui qu’on appelait TOS, ni tes agissements macabres pour notre diplomatie, nos finances et notre pays autour de l’Anoci. Où sont tes larbins d’hier? Ils se reconnaîtront. Certains tentent de se refaire une virginité bruyante. Rien n’a été oublié…
Et puis qu‘as tu à nous dire de la boucherie financière du coûteux et inutile Festival mondial des Arts negres (Fesman)? Des dizaines de milliards évaporés pour faire plaisir à une gamine, issue de ta famille, sous les applaudissements de ses encadreurs d’alors, Aziz Dieng-Mou-Youssou Ndour, Alioune Badara Beye, Mamadou Koume, ou encore, sans être complet, le cachotier Abdoul Aziz Sow. Ombres lugubres qui continuent de planer sur la salubrité de notre démocratie: on n’oublie pas que, tributaire du coup de pouce permanent de papa, tu avais, là aussi, œuvré pour qu’il te livre sur un cercueil notre plus grand patrimoine immatériel: notre pacte Républicain, notre projet démocratique pour que tu réalises ton dessein d’accéder à la tête de notre pays, sans passer par les urnes. Sans le 23 Juin 2011, tu serais là à trôner sur un pays, entre vols privés et datchas, à nos frais, au milieu des louches monocrates du monde entier. Il est vrai que, dans un acte de révisionnisme indécent, ton père avait fait refaire son historiographie par les Mbaye Pekh, Mansour Mbaye et autres escrocs griots de ce pays.
Je répète ma question: pourquoi, au lieu de rester dans ton lieu d’exil, volontairement consenti pour fuir les conditions de ta détention que tu ne supportais plus, en peureux, tu nous saoules depuis lors avec tes appels whatsapp aux farceurs de la République qui te prennent encore au sérieux quand tu ne cherches à nous imposer l’agenda changeant de ton retour -qui risque, sachant ce qui légitimement t’attend, de ne jamais avoir lieu.

La farce a trop duré. C’est seul un peuple prêt à avaler ses vomissures qui devrait prêter attention à tes gymnastiques insipides, dont on peut penser qu’elles ne servent qu’à blanchir tes méfaits et à faire passer au second plan les actes que tu as posés, y compris contre le combat politique de ton père que tu as fini par déchiqueter dans une mer de népotisme.

J’ai honte de lire journellement les chroniques d’une presse qui parle du non-événement autour de ton retour, retour d’un bagnard en puissance, des menaces risibles de ton père de se laisser mourrir si tu étais arrêté, sans parler des visites que les derniers “fidèles” qui restent à la famille anti-démocratique Wade te font.
Ça suffit. Le Sénégal n’appartient pas aux Wade. Ça suffit: de Doudou Wade à Ndeye Sakho, toute la famille Wade nous a assez étouffés pour qu’on retombe dans votre soupe familiale. Ça suffit: tu n’as aucune compétence professionnelle, politique, sociale ou cultuelle, pour être le dirigeant de notre pays. Si tu as une once de patriotisme, rends les milliards que tu as volés. Tu es un voleur, avec tes comparses, Bibo et Karim, Pouye etc…

Je suis convaincu qu’en ameutant les Sénégalais par voie médiatique tu contribues à dérailler le combat des vrais démocrates. Je suis aussi convaincu que les gens qui s’activent autour de ton nom et celui de son père, l’un et l’autre transformés en évanescents fonds de commerce, sont dans une large mesure des taupes au service du pouvoir moribond de Macky Sall. Comme le sont ces agitateurs que tu finances avec nos deniers pour qu’en écervelés ils focalisent l’attention des caméras sur ton image lors des marches politiques contre l’état de non-droit que toi et ton père avez légué au Sénégal, en nous fourguant le plus méprisable d’entre-nous, Macky Sall.

C’est là qu’intervient ma deuxième question du jour: est-ce que ton père et toi n’êtes pas restés les comploteurs associés, contre toute logique apparente, à votre ex-homme de paille?
Rien qu’à voir comment tous les traqués ou traquables, de Samuel Sarr à Madicke Niang, Omar Sarr, Ousmane Ngom, Cheikh Amar, et tous les autres, continuent de parader dans ce pays loin des serres de la justice, donne à croire que deal il y a eu. C’est, le connaissant, comme si, sentant qu’un pouvoir légitime et intraitable n’aurait pas fait de quartier pour mitrailler les criminels ayant poussé sous sa bienveillance, Abdoulaye Wade s’était arrangé pour positionner Macky Sall, en le victimisant. En retour, ce qu’il en escomptait, c’est qu’une fois installé ainsi au pouvoir, il passe par pertes et profits tous les crimes commis par la mal-gouvernance Wadienne. Qui, mieux, qu’un de ces criminels, donc Macky Sall, pouvait s’acquitter d’une mission pareille? C’est exactement ce qu’il a fait.
Autant dire qu’au milieu du feu des revendications qui secouaient le Sénégal alors, les militants pro-démocratiques n’y avaient vu que du feu. Sans s’en rendre compte, ils avaient été les complices ignorants d’une transmission organisée du pouvoir pour protéger les criminels et les perpétuer sans coup ferir sous la couverture d’un ersatz du Wadisme…

Il suffit de constater la présence dans les médiats, dans les mouvements politiques et dans les palaces à travers le monde des brigands politiques ou civils élargis ou volontairement oubliés, pardonnés, pour comprendre que le scénario qui s’écrit sous nos yeux ne révèle pas sa vraie nature criminelle.

Je le dis donc, sans détours: Karim Wade, reste où tu es, sors de notre combat politique qui n’est pas le tien, lâche nous les baskets, et disparais.

Ton retour n’est pas souhaité.

Nous devons rebâtir un pays.

Ps: A Abdoulaye Wade, qui fut un Keynésien désordonné au pouvoir, mais un teigneux opposant dans le passé, tu sais toi-même combien est injuste, non-democratique, le combat que ce fils égoïste te fais mener au crépuscule de ta vie, quand tu dois écrire tes mémoires pour faire la part de tes échecs et réussites dont certaines sont authentiques, notamment ton audace gestionnaire et géopolitique, ou te consacrer à recueillir le pardon de Dieu. À Versailles, chez toi, tu m’as dit que tu avais commis beaucoup d’erreurs quand tu étais au pouvoir et que tu regrettais de t’etre coupé des intellectuels sénégalais.
C’était un rare moment rafraîchissant de franche contrition, de lucidité. Retrouve-le: ton fils te mène dans la poubelle de l’histoire. Il n’a pas vocation à diriger le Sénégal. Ses crimes financiers et autres ne lui en donnent plus la légitimité. Mais comprends t’il quoi que ce soit? J’en doute.

Karim, degage !

Abdoulaye Wade, une seule faveur, comme toi-même savait m’en demander, pendant tes années de disette, ressaisis-toi.
Karim, toi, tu me connais. Ton comportement de fâcheux nous dérange. Je n’en dis pas plus.
Enfin, aux authentiques militants du PDS, reveillez-vous: soutenir ces Wade se croyant en droit de gouverner ce pays, c’est insulter le fabuleux rêve de l’élargissement des libertés politiques, voire démocratiques, qu’au milieu des années 1970, certains, au nombre desquels je me compte, n’est-ce pas Professeur Serigne Diop, ont nourri, quand l’Afrique était la terre des ménages à enfant unique, entendez parti unique, pour reprendre le discours initial de Abdoulaye Wade, lors du premier congrès de ce parti, en ma présence à Kaolack, chez Ousmane Diaw Nguissaly.

Enfin, à tous les sénégalais, attention aux faux sondages, qui participent d’une volonté de légitimation d’un rapt électoral, démocratique, de moins en moins acceptable.

Adama Gaye

13 Commentaires

  1. Parles pour toi damné Gaye. Nous souhaitons la bienvenue à Karim Wade.
    Et si tu crois au verdict de Macky sur Karim, alors crois aussi en son verdict sur ton candidat.
    Et que ta logique ne soit pas sélective et partisane.
    Ne salis pas la mémoire de Sidy qui accueillerait volontiers Karim dans ses locaux.

  2. Mais regardez moi cet énergumène qui nous tympanise à chaque sortie avec ses analyses à la con.
    Je ne sais pas pour qui il se prend ce type pour vouloir nous imposer ses idées farfelues et qui n’ont ni tête ni queue. Depuis un certain moment, il passe tout son temps à insulter à l’emporte pièce tous ceux qui dérangent son ego surdimensionné.
    Il ne représente rien et il n’a jamais rien représenté pour ce pays, mais il se lève un beau jour veut nous imposer sa grande gueule et son agenda caché.
    De grâce Mr GAYE, nous te connaissons très bien et nous connaissons très bien ta famille. Arrêtes d’insulter les gens et de dire du mal d’eux pour ne pas t’exposer et exposer ta famille.
    Nous savons que tu ne représentes rien et tu n’as personne derrière toi, c’est pourquoi tu déverses ta haine sur les autres.
    Il faut aller chercher du « BAYRE » pour te faire adopter, au lieu de taxer tout le monde d’incompétent alors que tu n’as jamais rien prouvé dans ce pays.
    BASTA, MR GAYE ET LAISSES NOUS EN PAIX AVEC TON LANGAGE ORDURIER QUI NE PEUT VENIR QUE D’UNE ORDURE.

    • En effet comme c’est étonnant ce Adama Gaye, qu’on n’a jamais vu, jamais entendu nul part en dehors d’être un plumiste au journal de Ben Yahmed; c’est étonnant donc qu’à chaque fois qu’il écrit tu as l’impression que le Sénégal c’est lui, qu’à lui seul il représente l’ensemble des sénégalais ! Il nos empeste enfin !!!

  3. Merci TATA.Ce type est un mechant et un hypocrite qui n’a que du venain pour les autres.C un paresseux qui cherche a nous decourager.Il cherche a immiter ces soit-disants journalistes tel qu Aziz coulibaly don’t tout senegalais digne a vomi depuis qu’il a ete demasque. De quel peuple parle t-il?.Karim n’est pas ton egal et ne reponds pas a des mechants comme vous.

  4. Plus facheux et mechant que Mr Gaye tu meurs.Vous n’avez rien foutu a ce pays sinon que palabre.Vous etes un internet mecontant des wades. Aller precher ailleurs vous ne faites que nous thympaniser avec vos sordides commentaires hypocrites.
    Le Senegal n’appartient ni a vous ni a vos parents encore moins a un mechant comme vous.Karim ne vous connait pas et n’a pas besoin de vous.Aller dormir svp

  5. Adama, soit vous vous trompez (encore) de priorités, soit c’est encore un masque qui, là encore, tombe petit à petit. Mais, surtout : De quels droits et mandats, statuts et titres peux-tu te réclamer pour parler au nom de tous les Sénégalais, déjà, et (in)valider de manière si autocratique les choix et options des uns et des autres, citoyens comme vous ?

  6. c’est un ancien larbin, laudateur du parti socialiste au temps de DIOUF qui parle. il s’est bien sucré avec ce régime. Je pense que cet article est un appel du pied à Macky sall car nous savons tous que le principal adversaire de macky sall c’est Karim Wade que les gens le veuillent ou non c’est ça la réalité. Seule la justice nationale contrôlée par macky sall a condamné Karim Wade avec une juridiction spéciale sur la base d’accusations fallacieuses jusqu’à preuve du contraire. Mais la justice du peuple et la justice internationale ont donné raison à Karim Wade. Un intellectuel honnête et digne doit avoir de la retenue et parler de ce qu’il a des preuves sinon tu deviens un nafekh un hypocrite et c’est le cas de adama gaye dans cette article. S’il sait, ou a des preuves que Karim wade a planqué des milliards qu’il les donne à l’état du sénégal ou qu’il les dévoile à l’opinion sinon je le considère comme un menteur un nègre de service qui veut nuire à un potentiel candidat et donner un coup de pouce à son adversaire. Je ne dis pas que Karim wade a pris ou non mais c’est à l’état avec tous ses moyens de nous le dire et qu’il en est incapable jusqu’à présent, donc toute personne qui essaie de dire autres choses que l’état avec toute sa force n’a pas pu prouvé est un nafekh tout simplement qui hait une personne pour des raisons propres à lui d’autant plus que cette personne n’est plus au pouvoir. Ce que j’attendais de ce Adama gaye suffisant et arrogant de par ses écrits, qu’il intègre soit le camp du pouvoir ou le camp de l’opposition dans le cadre de la lutte contre la fraude électorale pour des élections transparentes comme est entrain de le faire Me adama gueye. Car moi je ne crois pas à la neutralité et toute personne qui pose des actes qui affaiblit l’opposition renforce le pouvoir de macky sall. Macky sall utilise la justice à son profit, tripatouille la constitution au vu et au su de tout le monde pour éliminer ses adversaires les plus sérieux afin d’avoir un 2eme mandat.Tout récemment le Professeur doyen Babacar Kanté ancien du conseil constitutionnel disait que « «Si quelqu’un rédige sa Constitution et la soumet au peuple qui l’approuve à 99% ; et qu’il se permet de la tripatouiller 15 fois en si peu de temps, et que personne ne dit rien, il y a problème» « http://www.seneplus.com/societe/si-quelquun-redige-sa-constitution-quil-tripatouille-15-fois-en »
    C’est sur ce terrain là qu’on vous attend Monsieur Gaye, la dénonciation des forfaitures judiciaires de Macky sall, la mise à mort de nos acquis démocratiques et de nos institutions par un apprenti dictateur mais pas de nous ressasser les soi-disant malversations de karim wade ou de son père jamais prouvés et qui ont été sanctionné par le peuple objectivement ou subjectivement? Donc vous et Mody Niang vous nous emmerder si vous voulez soutenir Macky sall faites le sans se cacher derrière une pseudo neutralité c’est plus courageux car nous sommes libres.

  7. Adama gaye est très negatif et n’accepte pas la contradiction. Il bloque automatiquement ses amis Facebook qui prennent des positions contraires à ses idées. Je crois que ce vieux traine un complexe.De plus il aime mentire. …qui disait « je parle …tu tombes » Mdr …Karim falewoul sa mame .Le gosse comme tu l’appel a un destin politique qu’il compte dérouler. Et ce n’est pas un vieux aigri aux couilles molles qui lui fera reculer.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here