XALIMANEWS : Quelques semaines après sa libération, l’ancien maire de Dakar a fait face à la presse aujourd’hui. Khalifa Sall est revenu sur les conditions de sa détention à Rebeuss. Il dit pardonner, mais n’oublie pas. « Je n’ignore rien des pressions de intimidations et des pressions que vous avez vécues et surmontées avec de dignité et responsabilité. Cela est parfois mal compris mais nous ne devons avoir ni haine, ni rancœur même dans l’adversité. Nous ne devons pas céder aux excès,  ni perdre notre temps et ressasser le passé », a-t-il dit.
Le leader de Taxawou Sénégal réaffirme son ancrage dans l’opposition.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here