XALIMANEWS: interrogée, depuis samedi par la Section de Recherches de Colobane, la thèse du kidnapping n’est pas facile à avaler sur l’affaire Coumba Kane
A en croire Liberation, sa légende, sur un prétendu enlèvement, se confirme de plus en plus. L’incroyable récit qu’elle a livré aux enquêteurs. Une version incohérente qui tendait à faire croire qu’elle avait purement et simplement inventé l’histoire selon laquelle elle aurait été enlevée à Dakar, mercredi dernier, avant d’échapper à ses ravisseurs à Linguère, pour ensuite, rallier Ndindy où la Division des investigations criminelles (Dic) l’a pris en charge.
Et le journal d’ajouter, Coumba Kane a été acheminée à Dakar ce samedi pour la poursuite des investigations. Mais, en lieu et place des gendarmes de la Zone Franche qui menaient des recherches suite à sa disparition signalée, son dossier a été transmis aux redoutés et redoutables enquêteurs de la Section de Recherches de Dakar. Des sources autorisées renseignent que l’audition de Coumba Kane Sarr à la Caserne Samba Diéry Diallo a follement établi qu’elle a fabriqué toute cette affaire et pour cause. Coumba Kane Sarr, qui a presque changé de version, affirme avoir marché pendant… quarante-huit heures pour rallier Touba après son évasion qui serait survenue quelque part à Linguère.
Même si Libération concède à Coumba Kane la force physique de réussir une telle prouesse, il n’en pense pas moins que le problème est qu’en examinant ses chaussures, les enquêteurs n’ont constaté aucune trace de poussière. Comme si elle n’avait jamais marché, sur une longue distance, depuis son « enlèvement ». L’autre nouvelle bizarrerie est que Coumba Kane Sarr soutient que ses présumés ravisseurs l’auraient délesté de la somme de 80 000 Fcfa qu’elle avait avec lui au moment de son supposé kidnapping lorsqu’elle est entrée, comme elle le disait, dans cette voiture bleue qu’elle croyait être un clando.
Ensuite, c’est d’ailleurs parce qu’elle n’avait plus d’argent, disait-elle, qu’elle s’est faite transporter en charrette, par une bonne volonté, après sa prétendue évasion, avant sa fameuse marche. Problème : les enquêteurs ont trouvé sur elle de l’argent et, comme par hasard, Coumba Kane est incapable d’expliquer la présence de tous ses petits billets qui suggèrent qu’elle a pris de sa propre initiative une voiture, à Dakar, pour se rendre dans sa ville d’origine pour des raisons insoupçonnées.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here