XALIMANEWS- Pour améliorer la gouvernance et la gestion énergétique, mais également renforcer le cadre juridique du secteur des télécommunications afin de promouvoir la concurrence dans le secteur des télécommunications, stimuler l’investissement, la Banque mondiale a octroyé un prêt de 36 milliards au Sénégal.

Cet appui budgétaire selon un communiqué de l’institution est la première d’une série de trois initiatives destinées à promouvoir les réformes structurelles dans plusieurs secteurs, a-t-on noté.
L’opération vise également à réduire la vulnérabilité chronique du secteur aux chocs des prix pétroliers, abaisser sensiblement les coûts de productions pétroliers et en même temps promouvoir l’accès des populations locales à l’énergie, en déployant des services modernes à des tarifs abordables. Dans le secteur énergétique, cette série d’opérations aidera le Sénégal à résoudre les difficultés qui affectent depuis longtemps la gestion de la Senelec et à moderniser la réglementation et les mécanismes financiers du secteur afin d’améliorer la qualité du service public d’électricité et sa soutenabilité financière, a expliqué Paolo Zacchia, économiste principal pour le Sénégal.

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here