XALIMANEWS : La Confédération africaine de football a frappé fort à quelques jours avant le mondial Russe 2018. L’affaire de corruption a emporté toute la fédération ghanéenne de football. Une liste de 22 arbitres et assistants au total ont été sanctionnés à la suite de Kwesi Nyantakyi, président de fédération ghanéenne de fooball, démis de ses fonctions. Ce, sur un documentaire du journaliste ghanéen, Anas Aremeyaw Anas, démantelant tout un système de corruption.
Dans le documentaire, des pots-de-vin pour influencer les résultats de certains matchs du championnat ghanéen, mais également des compétitions continentales. Des révélations qui ont remis en question l’intégrité des arbitres africains, à la veille de la messe du football mondial 2018.
Aucun arbitre sénégalais n’est pas pour le moment cité dans cette affaire de corruption. En effet, plusieurs nationalités, kenyan, ghanéen, malien, burkinabé, ivoirien, mauritanien, togolais ou encore gambien (Ebirima Jallow, suspendu 10 ans de toute activité liée au football de la Caf), sont concernés, selon le quotidien l’Observateur.
Dans le lot des sanctionnés, le documentaire a montré l’arbitre assistant kenyan, Marwa Range, filmé en train d’accepter un paiement de 600 dollars (300 000 franc Cfa environ) de la part d’un journaliste qui s’est fait passer pour un dirigeant d’un club ghanéen. Marwa Range qui a reçu la plus lourde peine, est suspendu à vie pourtant retenu pour le mondial 2018, avant d’y renoncer après médiatisation du scandale.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here