XALIMANEWS : Selon le quotidien « Enquête », le favoritisme, la corruption et le clientélisme sont les maux qui gangrènent les procédures d’obtention des passeports diplomatiques ordinaires, documents indispensables pour aller dans certains pays.
D’après nos confrères, les entremetteurs gagnent entre 2000 et 50 000 francs Cfa, suivant les cas et le service rendu. Le plus cocasse demeure ainsi le fait que la corruption est présente sur toute la chaîne. Plus précisément de l’achat de la quittance à la délivrance du passeport, en passant par l’enregistrement.
La Direction de la Police des étrangers et des Titres de voyage (Dpetv) a ainsi pris des mesures pour combattre la corruption au sein de cette structure. “On est en train de lutter de toutes nos forces contre ces agissements”, affirme son Directeur, le Commissaire Seydou Diouf. Ce dernier informe dans les colonnes de Enquête que des agents ont été même sanctionnés pour ça.
Seydou Diouf fait également savoir que la Dpetv a récupéré beaucoup de passeports sénégalais délivrés à des étrangers. “Rien que l’Ambassade de France nous envoyé, récemment, 99 passeports Sénégalais détenus par des étrangers”, poursuit-il.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here