A la suite de l’incident survenu le mardi dernier opposant M. Tamsir FAYE à une patrouille de la police marseillaise, La DSE – APR de France apporte son soutien total et inconditionnel  au Consul Général du Sénégal à Marseille.

Elle condamne, avec justesse et vigueur, les accusations  fallacieuses, et à charge rapportées par le site internet « laprovence » dont l’intention de ternir l’image de notre cher pays tout en protégeant la police marseillaise  n’ont d’égal que son mépris royal des règles élémentaires qui régissent la noble profession de journaliste.

Comment comprendre, que malgré le tollé suscité par cet article au regard de la gravité des faits rapportés de manière unilatérale, aucun journaliste de ce site marseillais ne s’est rapproché de M. FAYE pour recueillir au moins sa version des faits ?

Comment toute une Rédaction peut-elle subitement  ignorer délibérément le traitement contradictoire et équitable qui sied à ce genre d’affaire ?

Comment peut-on se baser uniquement sur le seul témoignage d’une personne physique  pour jeter en pâture un honnête citoyen, de rang diplomatique de surcroît, sans aucune preuve scientifique irréfutable que la science et la technologie offrent à la police ?

Comment des policiers aussi professionnels et redoutés de la Brigade-anti-Criminelle de Marseille  peuvent-ils intervenir sur un état « d’ivresse aussi aiguë » sans le concours d’un éthylotest (dont le port sera rendu obligatoire pour tout conducteur en France le 01-09-2015) pour déterminer le taux d’alcool dans le sang de M. FAYE et ainsi mieux le confondre?

Que dire d’une séance d’exhibitionnisme en plein jour dans une rue passante et truffée de caméras comme la Rue Paradis et devant cet immeuble ultra sécurisé car habité par d’autres hauts diplomates de grands pays  sans recourir aux images de caméras de surveillance pour confirmer ou infirmer les dires de la bonne Dame?

Comment peut-on arrêter, menotter et embarquer manu-militari une personne à qui des faits aussi graves sont reprochés sans l’auditionner une fois au commissariat de police avec un procès-verbal dûment signé ?

Les faits sont troublants et l’attitude de la police marseillaise inquiétante !!!

Au regard tout ce qui précède, la DSE-APR de France s’étonne de la précipitation dont le Ministère sénégalais des affaires étrangères a voulu gérer cette affaire plus qu’embarrassante pour la France des Droits de l’homme et du citoyen.

Elle préconise l’ouverture, sans délai, d’une enquête impartiale avec la participation d’experts sénégalais pour faire toute la lumière dans cette nébuleuse affaire.

Toute autre réaction serait de nature à exposer vos vaillants représentants à l’étranger et serait combattue politiquement par tous les sénégalais de la Diaspora.

Hier c’était au tour d’un diplomate sénégalais en Tunisie, aujourd’hui, celui d’un diplomate en France, et demain à qui le Tour?

Pour l’honneur…, à nous l’action !!!

Pour la DSE

Le Secrétariat chargé de la communication de la veille et riposte

1 Commentaire

  1. ce proverbe ouloff dit que wégne guaa nga dammé sa gnagna khar ma, en un mot, il est loin d’etre l’homme qu’il fallait,ce régime, pire que le précédant foule au pied les enquetes de moralité
    juste le parti, on s’en fout de la patrie,alors voici le resultat, et cela nous le vivons tous les jours

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here