Comment faire de la publicité sur xalima.com ?
Publie le: lundi 03 mai, 2010

La jeunesse invitée à ’’reprendre le flambeau laissé’’ par Alioune Diop

Imprimer Envoyer a un(e) ami(e)
Partager
Tags

Le professeur Assane Seck, président de la section sénégalaise de la Communauté africaine de culture (CAC), a invité, lundi à Dakar, la jeunesse africaine à ’’reprendre le flambeau de l’héritage qu’Alioune Diop a laissé à la postérité’’.

M. Seck s’exprimait à l’ouverture d’un colloque international sur la vie et l’œuvre du fondateur de la revue ’’Présence africaine’’ et de la maison d’édition du même nom.

Dans une déclaration lue par le professeur Mamadou Mané, M. Seck a souligné la nécessité pour les jeunes générations de ‘’reprendre le flambeau de l’héritage qu’Alioune Diop à laissé à la postérité’’.

‘’C’est cela le sens de ce colloque pour que tous nous rendions le plus vibrant hommage à l’illustre Alioune Diop. Présence africaine a été un forum culturel réputé, surtout, un haut lieu de présentation d’un humanisme peu connu à l’époque’’, a-t-il ainsi expliqué.

Selon M. Seck, ‘’si le fondateur de Présence africaine est si peu cité parmi les figures qui ont joué un grand rôle dans les indépendances, c’est parce que son choix était d’être et de mettre à l’aise tout ceux qui écrivaient dans la revue’’.

‘’Aussi, rien d’étonnant alors qu’Alioune Diop organise le premier congrès des écrivains africains en 1956, et participe à l’organisation du premier Festival mondial des arts nègres (FESMAN) en 1966’’, a ainsi dit l’ancien ministre d’Etat.

Par la voix de son représentant, le secrétaire général de l’Organsiation internationale de la francophonie (OIF), Abdou Diouf, a pour sa part présenté Alioune Diop comme une sentinelle du combat pour la défense de la culture noire, aux côté de Léoplod Sédar Senghor, Leon Gontran Damas, Aimé Césaire, entre autres.

’’L’œuvre accomplie par Présence africaine constitue un témoignage laissé à la postérité pour montrer qu’Alioune Diop était exceptionnelle. Inventeur d’un besoin africain dans le domaine littéraire, il avait relevé la dignité africaine’’, a-t-il souligné.

Plusieurs acteurs du monde culturel africain et de ses diasporas, parmi lesquels le prix Nobel de littérature Wolé Soyinka, prennent part au colloque ouvert lundi en présence du chef de l’Etat sénégalais, Me Abdoulaye Wade, et de la veuve d’Alioune Diop, Yandé Christiane Diop.

La manifestation, qui dure trois jours, a pour thème : ‘’Alioune Diop, l’homme et l’œuvre face aux défis contemporains’’.

Elle sera rythmée par des panels sur l’œuvre du fondateur de ’’Présence africaine’’. Né en 1910 à Saint-Louis du Sénégal, Alioune Diop est décédé à l’âge de 70 ans.

AKS/ASG

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Xalima!!!
Votre e-mail: :
Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous


A propos du site ou journal

Poster un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

XALIMA SUR FACEBOOK

XALIMA ON FACEBOOK

La jeunesse invitée à ’’reprendre le flambeau laissé’’ par Alioune Diop