XALIMANEWS: Me Ousseynou Fall a cassé la baraque au niveau du tribunal de Dakar. Très en verve, l’avocat n’a pas mis de gants dans sa plaidoirie. Il s’est d’abord attaquer à la présence de l’état comme partie civile. Il dit : « ils  (avocats état ) ne trouvent pas d’arguments pour prouver leur présence « .Sortant de là, il s’engouffre sur l’affaire Arcelor Mittal dont il a fait la genèse en félicitant le brillant rôle que l’agent judiciaire de l’état à l’époque a joué  (Ndlr Aicha Gassama ) .Selon ses déclarations, elle s’était opposé  « à un acte d’ ignominie » en refusant les 150 milliards qu’il voulait rembourser au lieu des 2500 milliards dûs.
Il continue en précisant qu’après le refus le président a envoyé en catimini un ministre récupéré la somme. Ainsi, il voulait faire le parallèle pour que l’actuel Agent judiciaire de l’état puisse avoir le même comportement que son devancier.
Sur ce, il revient dans le procès en déclarant que « le dossier est concocté de toutes pièces par Macky Sall « , il donne les raisons en affirmant que : »La finalité, c’était d’éliminer le député Khalifa Ababacar Sall « .Sur la même lancée, il a dénoncé le parquetier qui faisait des conférences de presse alors que le dossier est pendant devant la justice. Et enfin, il s’attaque au président Demba Kandji en dénonçant la tournure du procès de manière très virulente. Il dénonce le manque de courage du juge et l’indexe en wolof : »Nitt dafay am diome, am foula « .Ceci a le don de piquer le magistrat qui n’en pouvait plus de recevoir les « missiles de Me Fall » .

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here