ndamli.sn

: Comme Ama Baldé qui a terrassé Feugeuleu en moins de 10secondes. Qui a été suspendu dans la foulée par le Cng par d’une durée d’un an dont les six ferme. Le Thiaat de Falaye Baldé, très en verve, a signé avec Aziz Ndiaye pour un combat de tous les dangers avec Gouy Gui de Mor Fadam.

 B : Comme Balla Gaye II qui est l’un des grands artisans de cette saison avec sa victoire sur Tyson. Il a confirmé sa réputation de tombeur de «grands» après Ousmane Diop, Moustapha Guèye, Balla Bèye II. A qui le tour ?

: Comme Cng qui a décidé d’amener des changements draconiens pour la saison prochaine comme le fait d’interdire les bouteilles de dix litres en grand nombre. Ou de faire payer les radios, les télés et la presse écrite pour avoir un droit de couverture. Sans compter les sommes défalquées aux lutteurs qui pour retard, qui pour infraction et autres. Plus d’une  vingtaine de millions sont tombés dans son escarcelle.
C encore….comme complexe dont souffre Tyson. Il est sans doute le lutteur qui se prend le plus au sérieux. Honte de faire un touss convenable, de danser et animer comme les autres. Honte de se lâcher. Mis à part des rictus et des mimes, pas étonnant aussi qu’il tombe de façon…complexée.
D : Comme défaites. Et parmi les défaites, celles de Fass (Ouza et Papa Sow, Bruce Lee, Boy Nar, Moustapha Guèye II, Balla Diouf) ont retenu l’attention. Bombardier, Tyson, Tonnerre, Boy Sèye en ont connu l’amer goût.

: Comme Elton qui a été passé à la moulinette par Tapha Tine le 30 juillet dernier. Plus d’une trentaine de coups sont tombés sur son visage, tête, tempes, bref sur tout le faciès. Il s’en est sorti avec un visage défiguré, tuméfié et se soigne toujours selon nos sources.
: Comme Feugeuleu qui est le seul des ténors de Lansar à avoir mordu la poussière.
G : Comme Gouy Gui qui a marqué de son empreinte cette saison. Défait par Zoss, il s’est racheté devant Amanekh et ses facéties de bouffon ne laissent personne indifférent. Qui a dit «on est des jeunes, on né le 10-10 1990 à Thiénéba» ?
G encore..Comme Gaston Mbengue qui a fermé sa saison en apothéose avec le combat Tyson contre Balla Gaye II qui a tenu toutes ses promesses. Ayant claqué  plus de 300 millions entre les cachets, le promoteur démarre fort la prochaine saison avec l’affiche Sa Thiès contre Tonnerre.

H : Comme Hache de guerre enterrée entre Modou Lô et Balla Gaye II. Ennemis intimes dans le passé, la réconciliation a eu lieu au palais présidentiel entre les deux lutteurs les plus populaires du moment.

I : Comme Ibou Ndiaye Niokhobaye,  et son  compagnon Hypo Ngary. Ils font partie des micros centraux les plus en vue et ayant le plus de vécu. Rien ne leur échappe.

: Comme Joal qui a été le temps d’un week end le point culminant des stars. Yékini, El Hadji Diouf, Salam Diallo, pour ne citer que ces trois ont été les vedettes de la soirée organisée en l’honneur du roi des arènes par ses supporters. J encore…comme Juan, l’espagnol qui aura marqué les esprits avec ses projections spectaculaires. Il totalise deux victoires en autant de sorties.

: Comme Kaolack qui s’est réveillée avec la gueule de bois, après la défaite cuisante de son fils, Tyson. D’ailleurs, certains de ses supporters l’ont vomi et ne veulent plus entendre parler de lui. Pourtant, plusieurs cars et une cinquantaine de motos avaient fait le déplacement sur Dakar pour assister à la victoire de Mo’.
: Comme Luc Nicolaï qui a tant bien que mal mis sur pied des chocs. Malgré le match nul de Modou Lô contre Lac de Guiers et Bismi Ndoye contre Pakala, le promoteur promet du feu la saison prochaine. De source officielle, Modou Lô contre Eumeu Sène n’attend que l’ouverture de la saison.
M : Comme Malick Niang de Ndakaru qui a été le bourreau de ses adversaires. Avec trois ko de la saison, il remporte le claf haut la main et devient une menace pour les lieutenants de Yékini et ses pairs dans l’arène. Comme Malick Nguéndiène qui est décédé après des débuts prometteurs dans la lutte.  Comme Manga II qui est toujours en froid avec Yékini et ce, depuis 1995.
: Comme Ness qui a battu Papa Sow, après s’être défait de Boy Kaïré, son envie de croiser Gris Bordeaux sera partie remise. Par contre, Lac de Guiers, Tapha Tine, Zoss sont de potentiels adversaires. Pour l’heure, il se la coule douce en Espagne, avant de faire cap sur l’Italie, la Suède et l’Angleterre.

: Comme l’équipe nationale de lutte olympique qui s’est assez bien comportée lors des jeux africains qui se sont déroulés à Dakar. Malal Ndiaye et ses partenaires ont eu des médailles qui valent bien leur pesant.

P : Comme Pakala  qui a laissé sur leur faim beaucoup d’amateurs. Déclaré comme un futur champion de frappe taille, poids, qualités techniques), tout plaide pour lui. Mais, Abdou Diouf l’a battu et Bismi Ndoye l’a tenu en échec sur ses deux combats de Dakar.

: Comme qualificatifs du Drapeau du Chef de l’Etat où des scènes de magouilles et tricherie ont eu lieu. Pour l’instance dirigeante, il est inconcevable qu’un lutteur de Saint-Louis puisse lutter pour Dakar et qu’un autre de Fatick défende les couleurs de Ziguinchor.

: Comme recours. Parmi les plus en vue cette saison, la victoire de Rock Mbalakh sur Bathie Seras a été annulée  et déclarée sans verdict. Il lui est reproché d’avoir étranglé son adversaire, ce qui a entraîné la chute. Autre recours validé, celui de Bazooka  réhabilité au détriment de Bruce Lee à qui on avait initialement accordé  la victoire.
S : Comme Siteu qui a été la grande attraction à chacune de ses sorties. A peine la vingtaine, le pensionnaire de Lansar qui n’a pas encore dix combats a reçu 5.500.000 francs contre Rouge Bordeaux.
T : Comme Tidiane Faye qui a renvoyé Pape Mor à ses copies. Le lutin de Lansar ne demande rien d’autre que Papa Sow pour la saison prochaine. Comme Tapha Tine qui montre qu’il existe, avec la correction qu’il a infligée à Elton.
: Comme Usine Doolé qui a été le lutteur le plus en vue cette saison. Champion de la Cedeao avec l’équipe nationale de lutte traditionnelle, il a remporté différents tournois de lutte simple.

V : Comme violence qui a régné en maître dans l’arène. Avec plusieurs morts dont deux de Balla gaye II et Tyson, les blessés ne se comptent pas. A quasiment chaque sortie, des scènes de violence ne manquent pas. Et la nouvelle  tendance, ce sont les agressions sexuelles contre les femmes.
W : Comme wrestlers (lutteurs en anglais). Près de trois cents lutteurs sont descendus dans l’arène pour un nombre estimé à plus de six mille licenciés.
X : Comme xons. L’on ne peut imaginer la quantité de xons qui a migré vers les différents stades où ont eu lieu les combats. Jusqu’à ce que le Cng interdise le nombre pléthorique de bouteilles de 10 litres dans l’enceinte pour la saison prochaine.
: Comme Yékini. Ses performances lui ont permis de figurer pour l’éternité dans la presse internationale avec un documentaire sur Canal+ et un livre en son honneur. Bourreau de Bombardier, il attend de pied ferme Eumeu Sène et Balla Gaye.
: Comme Zorro…ou  Zoss. Pour son grand retour, après deux ans d’inactivité, il bat successivement Gouy Gui et Issa Pouye. Avant de terrasser dans la foulée…la fille de Luc Nicolaï. Du pur door doorat !

 

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here