La situation dans le nord du Mozambique est pire qu’on ne le pense, selon un porte-parole de l’ONU, quelques jours après que le cyclone Kenneth a frappé le pays.

Kenneth, un système cyclonique évoluant avec des vents de 220km/h a littéralement rasé des villages entiers.
Environ 700.000 personnes seraient aujourd’hui menacées dans la région nord du Mozambique en raison des pluies torrentielles qui continuent de s’abattre.

2 m de pluie et des inondations ont été enregistrés à Pemba, la capitale régionale de l’état de Cabo Delgado.
Saviano Abreu, porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), a déclaré que la situation dans les villes de Macomia et Quissanga était critique, ajoutant qu’il y avait également des inquiétudes pour l’île d’Ibo.
Des vagues atteignant jusqu’à 4 m de haut sont attendues et les agences d’aide craignent une aggravation des pluies.

Bbc

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here