XALIMANEWS : La Tunisie ambitionne d’être partenaire de la « nouvelle phase » de développement économique du Sénégal a indiqué, mercredi à Dakar, le ministre Tunisien de l’Industrie et des Petites et moyennes entreprises (PME), Slim Feriani.
« Le Sénégal est en train de passer à une vitesse supérieure sur le plan du développement économique. Nous voulons être partenaire de cette nouvelle phase de développement économique », a-t-il dit, lors d’un point de presse organisé à l’occasion du forum économique Sénégal-Tunisie.
Une quarantaine d’entreprises et institutions tunisiennes du secteur privé se sont déplacés pour participer à ce forum.
M. Feriani a laissé entendre que son pays compte « se mettre main dans la main avec le Sénégal pour des dizaines d’années à venir et des générations futures dans cette coopération gagnant-gagnant ».
« Il faut mettre la main dans la patte pour accentuer ces échanges commerciaux en vue de booster l’investissement de deux côtés », a-t-il estimé.

« La création des richesses se fait clairement par le secteur privé, il y a une effervescence entre les secteurs privés des deux côtés et il faudrait en tenir compte », a souligné M. Feriani avant d’ajouter que « ¾ des exportations commerciales tunisiennes sont destinées à l’union Européenne, alors qu’à peine 2,3% vont en Afrique Subsaharienne ».

Pour sa part, le secrétaire général du ministère sénégalais de l’Industrie et des Mines, Adama Baye Racine Ndiaye a regretté le « volume des échanges pas très satisfaisant » entre Dakar et Tunis.
« Au regard de la balance commerciale, le volume des échanges reste déficitaire pour le Sénégal. Nous avons beaucoup plus de produits qui nous viennent de la Tunisie que ceux qui quittent le Sénégal pour aller là-bas », a-t-il déploré.

Pour lui, « ce déséquilibre devra être comblé grâce aux opportunités qu’offre le PSE, à travers des investissements et des réformes ».

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here