XALIMANEWS: Avant de prendre place dans le banc des accusés, l’ancienne glose du sport sénégalais a décidé de rompre le silence. Fin juin, il s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique dans les bureaux parisiens de son avocat.« Vivement ce proces, je vais enfin pouvoir m’expliquer », confie-t-il.
Amaigri et fatigué mais loquace Lamine Diack, 86 ans explique que le « le Sénégal {lui} manque énormément » et qu’il brûle de pouvoir rentrer voir les siens avant qu’il ne soit trop tard. Surtout, il livre sa vérité sur les faits qui lui sont reprochés.
« Je n’ai jamais demandé d’argent à qui que ce soit de ma vie », jure t’il, tout en connaissant qu’il était « opposé à Wade et à son projet de succession de dynastie », « nous sommes donc organisés pour qu’il soit battu à la présidentielle de 2012 ». Ses rapports avec les Russes, ses liens avec son fils, son engagement politique au Sénégal… Lamine Diack a répondu à toutes les questions de Jeune Afrique.

avec Vox

PID

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here