Aider, toujours aider et encore aider”, c’est le défi lancé par l’Association sénégalaise Ndimbël Jaboot Aide familiale. Créée en 2011, cette association, dont le seul but est d’assister les citoyens en situation difficile, s’est lancée à la conquête des Etats Unis d’Amerique. 

Pour mieux atteindre ses objectifs l’association a jugé nécessaire d’accroître son champ d’action au delà des frontières sénégalaise. Ainsi, le pays de l’Oncle Sam, a été retenu comme le principal cible pour trouver des bailleurs de fonds et ressources nécessaires. C’est dans cette logique que s’est inscrit son président fondateur, par ailleurs auteur-compositeur, Ngagne Mary Sebore. Ce dernier, en visite aux Etats-Unis depuis plus de deux mois, magnifie la belle coopération entre son entité et les compatriotes établis dans ce pays, mais aussi et surtout les partenaires américains. “Je suis invité ici par Equorox Foundation dans le cadre d’un échange pour voir comment aider les jeunes talibés et les enfants orphelins vivant dans la rue, mais aussi assister les daraas et orphelinats. Il y’a également Gorgui Dieng Foundation, créée par l’international sénégalais de basket Gorgui Sy Dieng, qui a donné son accord de principe pour aider notre association”, a déclaré Sebore. Lequel de poursuivre : “On est a pied d’œuvre pour internationaliser l’association. Et sur ce point, nous remercions le bon Dieu, car les Sénégalais s’y adhèrent. D’ailleurs Ndimbël Jaboot Help Family Louisville Kentucky a déjà vu le jour ici aux USA, en attendant de voir l’expansion dans d’autres États”. 

Selon des informations divulguées par le Président Sebore, Ndimbël Jaboot Aide familiale “a réussi à opérer plus de 9000 personnes au Sénégal, assister plus de 500 daraas, appuyer plus de 2000 veuves et 200 familles démunies, avec bien évidemment l’appui des partenaires, de bonnes volontés et les collectes via les réseaux sociaux”.

Pour l’heure, de nouvelles actions sociales sont en chantier et d’ici peu de temps un plan d’action sera communiqué dans le but de mieux aider à leurs réalisations.

Par Papa Waly NDAO, Louisville Kentucky (USA)

3 Commentaires

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here