XALIMANEWS : Le séisme de magnitude 7,3 qui a secoué la région frontalière entre l’Iran et l’Irak dimanche soir, a fait plus de 350 morts dans les deux pays, selon un bilan provisoire. Les autorités redoutent d’éventuelles répliques.

D’une magnitude de 7,3 sur l’échelle de Richter, le puissant séisme qui a secoué le nord-est de l’Irak ainsi que l’Iran, dimanche 12 novembre, a fait 348 morts et 6 600 blessés en Iran, selon un bilan encore provisoire communiqué par la télévision publique, tandis que six décès étaient signalés en Irak. Le bilan devrait encore s’alourdir une fois que les secouristes auront atteint les zones touchées plus isolées.

Le séisme a été ressenti dans 14 provinces iraniennes, mais c’est celle de Kermanshah, située le long de la frontière avec l’Irak, qui a été la plus touchée. Un deuil de trois jours y a été décrété.

Plus de 200 morts ont été recensés dans le seul comté de Sarpol-e-Zahab, situé à une quinzaine de kilomètres de la frontière avec l’Irak. Le principal hôpital de cette localité a été gravement endommagé et n’a pas été en mesure de traiter les centaines de blessés qui y ont été admis, a dit Pirhossein Koulivand, chargé des services d’urgence du pays.

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here