XALIMANEWS : Le ministre de la culture, Abdou Latif Coulibaly a annoncé mardi que le budget 2018 de son département en cours d’adoption est arrêté à 25 milliards de francs, soit 0,8 pour cent de l’enveloppe globale.

S’exprimant lors d’un pré-colloque organisé en prélude à la 16ème édition de la FILDAK prévue du 22 au 27 novembre, il a rappelé que d’autres pays « consacrent 0,9 pour cent de leurs budgets nationaux à l’investissement sur la culture ». « D’importants investissements consacrés à la culture du fait de la transversalité de ce secteur se retrouvent logés dans d’autres départements ministériels : éducation nationale, enseignement supérieur et forces armées », a-t-il expliqué.

M. Coulibaly a fait savoir « que l’Etat du Sénégal consacre cinq milliards 172 millions de francs à des aides directes allouées aux acteurs culturels et aux producteurs de biens culturels de valeur ». Le ministre a rappelé aussi que l’état alloue chaque année 472 millions de francs aux artistes s’activant dans les secteurs traditionnels de la musique, de l’art plastique aux différents arts scéniques. De même que, une enveloppe de 300 millions de francs est accordée aux cultures urbaines. « Il s’agit d’une innovation prenant en compte une réalité notable qui est en passe de constituer un phénomène marquant dans l’évolution de notre patrimoine. Je pense à la musique Hip-hop, aux graffeurs et autres rollers », a-t-il dit.
Le ministre de la Culture a annoncé que l’Etat vient d’allouer 1 milliard 400 millions de francs à la Société sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins (SODAV). « Je n’oublie pas le soutien apporté au cinéma avec 2 milliards de FCFA du fonds de promotion à l’industrie cinématographique et audiovisuelle (FOPICA), de même que le livre qui dispose d’un fonds de 500 millions de francs. L’art plastique à travers la biennale de Dakar bénéficie du même montant », a-t-il expliqué.

Abdou Latif Coulibaly a rappelé « les importants projets de construction de bibliothèque nationale, du Mémorial de Gorée, du site du Mémorial le Joola et l’engagement de l’état de construire dans les 14 régions du Sénégal des complexes culturels ».

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here