Le Burkina Faso a remporté la petite finale de la Coupe d’Afrique des nations, en s’imposant contre le Ghana (1-0), au terme d’un match très triste ce samedi, à Port-Gentil. Alain Traoré a marqué un beau coup franc.

Le match : 1-0
Sur la pelouse en extrême souffrance du stade de Port-Gentil, le Burkina Faso et le Ghana n’avaient pas vraiment de quoi s’exprimer, et pas beaucoup d’envie non plus. La lutte pour la troisième place n’est pas le challenge le plus excitant, et les deux sélectionneurs ont donné du temps de jeu aux hommes qui n’en avaient pas vraiment eu jusqu’ici. Le match a été un long ennui, jusqu’au but inscrit par Alain Traoré, en toute fin de match. Dur pour le Ghana, qui a eu les meilleures occasions.
Le film du match
Agyemang-Badu a rapidement placé une tête pour inquiéter Kouakou, et le Ghana a pris un léger ascendant. Après une énorme opportunité de Tekpetey (25e, voir par-ailleurs), les Black Stars ont insisté mais ni Jordan Ayew (31e), ni le remuant Tekpetey (34e) n’ont pu trouver l’ouverture. Le Burkina Faso, solide défensivement comme à son habitude, n’a pas cadré un seul tir durant la première période.

Jordan Ayew a été l’homme plus dangereux. Le nouveau joueur de Swansea a notamment tenté sa chance en solitaire, sans succès (49e). Tekpetey a placé une nouvelle tête dangereuse (60e), avant de céder sa place à l’aîné des frères Ayew, André, ménagé au coup d’envoi (70e). Les Burkinabés ont réagi pour l’honneur dans une fin de match plus animée. Le Ghana, qui n’a pas su marquer sur ses temps forts, a finalement cédé sur un coup franc sublime d’Alain Traoré. La frappe enroulée du gauche de l’ancien joueur de Monaco est allée se loger dans la lucarne (90e). Un seul éclair dans une soirée morne.

lequipe.fr

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here