Une des plus belles page de l’histoire de la République du Senegal vient d’être écrite. Le 23 juin 2011, le peuple sénégalais mu par un seul désir de réhabiliter sa dignité piétinée par dix ans d’alternance est sorti manifesté son dégout. Le peuple s’est déguisé en veste de Don chisciotte, l’épée à la main, est sorti dans la rue, a rétabli l’ordre et s’est réapproprié toute sa souveraineté. Le Sénégal depuis les indépendances a été un pays phare en matière d’institutions fortes, de démocratie, d’une constitution exemplaire que l’Afrique entière nous enviait. L’arrivée d’Abdoulaye Wade au pouvoir au Sénégal a été une catastrophe dans tous les domaines. Wade dans ses prétentions souvent grandiloquentes, insensées et inutiles, a démontré toutes ses limites au cours des années. Abdoulaye Wade est un piètre homme d’Etat. J’en veux pour preuve les innombrables fiasco de la quasi-totalité de ses projets infrastructurels. Le monument de la renaissance africaine est la risée du Sénégal, tant la laideur de la sculpture frise le ridicule. Tous les connaisseurs d’art face à une telle farce continuent encore aujourd’hui à se poser des questions sur cet énorme gâchis. Plus de quatorze (14) millions d’euros insolemment déshabillés, regardant passivement un ciel d’un avenir incertain et tournant le dos à un village de Ouakam misérable, polluée, sans électricité.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here