XALIMANEWS : Si le gouvernement ne prend pas les devants, on risque de revivre encore les perturbations de l’année passée.
Les syndicalistes commencent à concocter des cahiers de doléances pour 2019.

Toutefois, il faut souligner qu’il y a quasiment pas de nouveaux points de revendication puisqu’ils figurent dans les plateformes précédentes, livre l’As.

Sui souligne le Saems n’est pas en reste. Son secrétaire général Saourou Sène, a déposé hier un préavis de grève au ministère du Travail, du Dialogue social, des Organisations Professionnelle et des Relations avec les institutions.

Il attend du gouvernement des concertations pour trouver des solutions à leur plateforme de revendication.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here