XALIMANEWS: Le Sénégal et le Japon ont fait match nul ce dimanche et comptabilisent désormais 4 points au terme de la 2 ème journée de la poule H. Un match nul que beaucoup de supporters sénégalais n’auraient pas aimé avoir. Seulement ce nul semble assez logique. Voici in extension l’analyse de Amidou Diao

Le 4-3-3 mis en place par Aliou Cissé a été fructueux pour les 30 premières minutes avec une réelle volonté de tuer le match. L’équipe a effectué un énorme pressing sur l’équipe adverse avec des attaques rapides notamment sur le flanc droit ; et les japonais étaient complètement dépassés mais ils ont réussi par la suite à calmer les ardeurs des lions.
Y- avait-il une consigne pour gérer le résultat ou du moins temporiser? En tout cas, l’intensité a trop baissé par la suite, ce qui entraîner le réveil des Japonais et l’égalisation à la 34ème minute.
Pour la 2ème période, excepté quelques éclairs de temps en temps, le match était terne. Et les changements opérés par Aliou Cissé semblent indiquer une certaine tendance à se contenter du match nul ; sinon les rentrées de 2 milieux au profil plus défensif sont à questionner.
On peut penser qu’en mettant Kouyaté, il voulait reprendre le contrôle du milieu après les énormes efforts déployés par Alfred mais on pourrait s’attendre à l’entrée d’un joueur plus offensif et non Cheikh Ndoye. Mais, je pense qu’il voulait utiliser sa taille pour des déviations sur les balles aériennes.
Mais, il connaît son groupe et c’est normal qu’il ne puisse pas avoir la baraka dans certains choix.
Au final, les bévues des 2 gardiens ont impactés sur le résultat et on devra se battre contre la Colombie pour décrocher une qualification.

Les buts :

11e minute : Ismaila fait la passe à Mbaye Niang qui décale Wague qui effectue un bon centre au 2ème poteau mal négocié de la tête par Haraguchi, le ballon atterrit sur les pieds Sabaly dont la frappe croisée est repoussée par le gardien et le ballon retombe sur le pied de Mané.

34ème minute : Une longue transversale de Shibasaki, prend par défaut le latéral droit Wague et Ismaila Sarr qui était en repli, le latéral gauche Nagatomo repique dans l’axe et met en difficulté Wague, le Japonais Inui, récupère la balle et croise son tir du plat du pied dans le petit filet opposé de Khadim Ndiaye.

71ème minute : – Mané fait la passe à Sabaly qui fait une roulette et un centre du pied gauche qui semble être dévié par Mbaye Niang et Wague frappe en force sous la barre.

78ème minute : Osako effectue un centre et Khadim Ndiaye fait une sortie hasardeuse, il est gêné par Sané, Inui se retrouve seul et réussit à centrer au 2ème poteau et malgré le retour de Wagué, Honda, égalise malgré l’effort de Koulibaly pour contrer le ballon.

Si on regarde les prestations individuelles on peut constater :

Khadim Ndiaye : Une prestation très en de ça de ses performances habituelles. S’il n’est pas fautif sur le 1er but car masqué par sa défense, il l’est absolument sur le 2ème car ayant manqué sa sortie même si on peut lui trouver l’excuse d’avoir été gêné pas Sané.

Moussa Wague : Excellent sur le plan offensif avec une réelle implication dans le jeu et a été récompensé par son missile qui donne le 2ème but.
Néanmoins, à l’instar du 1er match, il est en retard dans le replacement notamment sur le 1er but japonais.
C’est le choix du coach mais sa présence sur le terrain oblige Ismaila Sarr à fournir beaucoup d’efforts défensifs, ce qui serait moins le cas avec Gassama qui a un profil plus défensif.

Youssouf Sabaly : Il reste fidèle à sa prestance de qualité du 1er match en présentant une copie propre. C’est sans nul le meilleur Sénégalais dans ce match. Il a été rigoureux au marquage et est à l’origine des 2 buts marqués par les lions.

Salif Sané : Il a fait bon durant quasi tout le match avec beaucoup de duel gagnés. Seule erreur, sa tête manquée qui a gêné Khadim Ndiaye sur l’égalisation japonaisee.

Koulibaly : Une bonne première période avec de bonnes remontées de balles pendant la domination sénégalaise mais une 2ème mi-temps plus difficile dans le marquage face à la pression des attaquants japonais notamment Osako.

Gana Guèye : Plus timide que lors du match contre la Pologne, il a été moins tranchant pour appuyer l’attaque mais s’est bien battu dans l’entrejeu.

Alfred Ndiaye : Une prestation quasi identique que contre la Pologne au niveau de la combativité et de l’impact physique mais se sent un peu moins bien dans l’utilisation du ballon.

Ismaila Sarr : Très percutant en début de match quand l’équipe faisait un énorme pressing mais a été presque inexistant par la suite. Juste quelques éclairs notamment à la 67ème quand son accélération a poussé le latéral japonais à la faute et le carton jaune qui s’en est suivi.

Sadio Mané : Un match très moyen par rapport à son talent même s’il a marqué. Il s’est beaucoup déplacé car ayant eu plus de liberté, mais il manque de concentration sur certaines phases de jeu avec des pertes de balles faciles. Il doit relever son niveau de jeu pour tirer haut l’équipe. Quelques actions de classe notamment son contrôle suivi d’un dédoublement à la 26ème minute avec un centre contré en corner par le latéral japonais.

Pape Alioune Ndiaye : Bien inspiré en début de match avec quelques tentatives notamment son contrôle orienté qui met en défaut le milieu japonais et sa superbe passe qui Mbaye Niang a frappé du gauche sans succès. Pour le reste, il avait moins de réussite par exemple, sa frappe complètement manquée et ce coup-franc mal nintercepté par le japonais à la 68ème minute.

Mbaye Niang : Comme attaquant de point, il a fatigué la défense avec sa bonne qualité de protection de balles et ses quelques tentatives de frappe notamment sur l’ouverture de Pape Alioune Ndiaye qui aurait pu surprendre le portier japonais. Malheureusement, il s’est éclipsé par la suite surtout en 2ème période car il était moins serein.

Amidou Diao

1 Commentaire

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here