Le 20 Avril 2017, l’Ambassade du Sénégal à Washington a abrité l’ouverture de la 3eme Conférence Annuelle de l’Organisation Civil Society Network(CSN).

La CSN est une composante très active de la vie politique et économique dans la Capitale fédérale.

Elle a participé de manière effective à la reautorisation de la loi sur les opportunités et la croissance en Afrique, autrement dit African Growth Opportunity Act (AGOA).

En marge des Assemblées du Printemps de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International, Washington accueille accueille les décideurs économiques et financiers du monde.

C’est une occasion choisie par la Société civile américaine d’inviter l’Administration Trump à travers le Département d’Etat en la personne de Harry Sullivan, Directeur Économique des Affaires Régionales,Bureau des Affaires Africaines dans un panel avec le Ministre des Infrastructures,du Transport et du Désenclavement. Les pays africains bénéficiaires de l’AGOA étaient représentés par les bureaux économiques de leurs ambassades.

Les locaux de l’Ambassade du Sénégal,aujourd’hui très fonctionnels abritent souvent les réunions des missions africaines accréditées à Washington.

Ce matin,il revenait à l’Ambassadeur Babacar Diagne de souhaiter la bienvenue, à Fred Oladeinde, Président du CSN d’introduire la problématique des effets Trump sur l’AGOA, insistant sur la nécessité pour la nouvelle administration de renforcer et réaffirmer l’engagement des États-Unis sur l’AGOA.

Le Ministre Mansour Elimane Kane a fait le tour des atouts du Sénégal dans la perspective de développement des relations commerciales, notamment la position de son pays,sa stabilité et sa vocation de devenir un Hub pour l’espace CEDEAO.

Mr Harry Sullivan, a exposé les différentes étapes de l’AGOA. Il a loué le partenariat avec les États africains, souligné l’intérêt que l’administration américaine accorde à la réalisation des objectifs de l’AGOA, dans un intérêt mutuel,insistant sur l’objectif de faire du prochain Forum AGOA à Lomé un grand succès.

Un second panel est animé par Mr Paul Rybert, Président de la Coalition pour le Commerce avec l’Afrique, Dr Angélique Walter-Smith de Bread for the World.

Il revenait au Chef du Bureau Économique de l’Ambassade, Mamadou Kane de recueillir les recommandations,au nom de ses collègues des Ambassades du Kenya, Niger, Togo, Mali, Bénin et Burkina Faso.

Le lendemain 21 Avril, c’est au Congrès que la Civil Society Network va conclure les travaux, précisément au House Ways &Means Committee Room.

Xalima

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here