Comme de nombreux sénégalais, j’ai appris par voie de presse que le journaliste Pape ALE NIANG a été victime d’un accident de route le 20 février 2020 à Dakar. Si Pape ALE NIANG en est sorti indemne (sans aucune blessure apparente) ; il existe de très nombreuses zones d’ombre sur les circonstances de cet accident (non élucidées).

Quelles sont les causes réelles de la collision entre le véhicule de Pape ALE et celui d’un tiers ? Y’a-t-il des témoins ?

A ce stade, et en l’absence d’éléments probants sur les circonstances de ce drame qui n’a pas entraîné mort d’homme, il convient de faire preuve de la plus grande prudence quant aux rumeurs et aux informations distillées.

Personnellement, j’ai eu à m’entretenir au téléphone avec une source bien au fait du dossier (un policier) qui m’a confirmé que Pape ALE NIANG était retenu dans leurs locaux, tout en étant incapable de me préciser sous quel statut, juridique il était maintenu.

A la question, Pape ALE NIANG est-il placé en garde à vue ou est-il entendu simplement en qualité de victime, le policier a hésité puis fourni la réponse (évasive) suivante : il y a une enquête en cours. Ce qui prouve qu’il y a anguille sous roche.

Cela dit, nous condamnons fermement la tentative d’instrumentalisation par le régime de Macky SALL, d’un accident de la route à des fins politiques (pour faire taire un journaliste). Nous précisons que le régime de Macky SALL sera tenu pour responsable de tout traitement pouvant porter atteinte à l’intégrité physique et morale du journaliste Pape ALE NIANG et saisissons immédiatement Reporters sans frontières qui assure la promotion et la défense de la liberté d’informer dans le monde.

Aux médias et aux journalistes sénégalais, nous demandons de faire preuve de retenue en attendant que toute la lumière soit faite sur cet accident (il y a une coïncidence troublante entre le moment de la révélation de l’énorme scandale du COUD par le journaliste Pape ALE NIANG et la survenance de cet accident).Ce serait faire d’une extrême naïveté que de croire le contraire.

Nous exigeons la libération immédiate et sans condition du journaliste PAPE ALE NIANG.J’apporte mon soutien total à Pape ALE NIANG et à sa famille, et au-delà à tous les journalistes et citoyens sénégalais persécutés par le régime moribond de Macky Sall (un régime de malfrats, de prédateurs de deniers publics et de comploteurs).
Cordialement

Seybani SOUGOU 

3 Commentaires

  1. Nous sénégalais ne sommes plus conséquents des dérives et de leurs effets sur ce qui fesait de nous une exception dans la sous région.L’ effilochement de nos valeurs de bases ne se fera sans un changement profond des mentalités…. Combattre nos piliers de soutainement culturel c’est affaibilire structurellement le pays dans ses repères et dans ses limites civiques…. Alors on serait pupe à continuer de cultiver cette d’échéance culturelle et sociale .L’alcool a tjs existait et aussi j’adis fesait ….des soubassements de la culture ceedo . L’islam la revêtu de son menteau de « soutoura » mais même dans Les profondeurs du pays sa consommation se faisait avec discrétion… pour ne dire presque partout .
    Donc bien que prohibé et de bonne cause. .. Justifiée pour sa réelle danguerosite et de ses effets sanitaires ne doit nous enmener à nous auto détruire pour des intérêt purement politiques et partisans .
    A MÉDITER….
    APOLITIQUES..(CITOYENS ORDINAIRES)…… merci.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here