XALIMANEWS- Le ministère de la Culture et de la Communication a rendu hommage et a remis des prix, jeudi, à Dakar, à cinq personnes dont la professeure de français Dieynaba Sarr et la journaliste culturelle Fatou Kine Sène pour leur contribution au ‘’rayonnement de la culture sénégalaise et à la promotion du livre et de la lecture’’.
Dieynaba Sarr, Fatou Kiné Sène, journaliste culturelle à l’APS, l’humaniste Maguèye Touré, l’écrivain Mourtada Diop et l’éditeur Dominique Zidouemba, également professeur, ‘’ont grandement contribué au rayonnement de la culture sénégalaise’’, selon le ministère, cité par l’APS.

‘’Notre coéquation du jour consiste à la créativité, mais aussi, dans un élan profond de sincérité, à rendre hommage à des acteurs méritants, qui se sont distingués par [leur contribution] à la promotion du livre et de la lecture’’, a déclaré le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop.

Il leur a solennellement rendu hommage lors de l’ouverture d’un pré-colloque sur ‘’la culture et la citoyenneté’’, au Musée des civilisations noires, en prélude à la 17e édition de la Foire internationale du livre et du matériel didactique de Dakar (FILDAK), prévue du 21 au 26 novembre.

Dieynaba Sarr, Fatou Kiné Sène, Maguèye Touré, Mourtada Diop et Dominique Zidouemba ont accompli le ‘’devoir de servir sans rien attendre en retour’’, a dit le ministre de la Culture et de la Communication devant de nombreux invités, parents et amis des lauréats, ajoutant qu’ils ‘’méritent’’ tous d’être cités comme des ‘’modèles’’ à suivre par ‘’la jeunesse’’.

Fatou Kiné Sène a remercié le ministère de la Culture et de la Communication pour l’hommage qui lui a été rendu. Elle dédie le prix qui lui a été décerné aux membres de l’Association de la presse culturelle du Sénégal (APCS) dont elle-même est membre.

‘’Si on honore un membre de cette association, c’est toute l’association et toute la corporation des journalistes que l’on honore’’, a ajouté Sène, également présidente de la Fédération africaines des critiques de cinéma et de l’Association sénégalaise de la critique cinématographique.

‘’On ne s’y attendait pas. Nous sommes contents de voir des étudiants et des collègues venir nous accompagner’’ à la cérémonie, a réagi Dominique Zidouemba.

Parlant du livre dont ces cinq acteurs culturels ont fait la promotion au Sénégal, Abdoulaye Diop a dit que c’‘’est un élément constitutif d’un patrimoine qui nous émancipe des pulsions sociales’’.

La FILDAK, dont les activités ont été soutenues par les cinq lauréats du ministère de la Culture et de la Communication, a été lancée en 1985 par l’Etat du Sénégal, dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique de développement du livre et de la culture.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here