Les services de Yaya Abdoul Kane, ministre des Postes et des télécommunications, battent en brèche l’analyse du président de l’Asutic. Ndiaga Guèye  soutient que le Sénégal a dégringolé de la 124e place en 2012, à la 141e place en 2016. Il était classé à la 132e place en 2015, un recul de 9 places en une année et de 17 en 4 ans».
Mais selon les collaborateurs de Yaya Abdoul Kane, «cette affirmation est absolument fausse». Dans un communiqué, ils précisent : «La première précaution édictée par l’Uit concerne le fait que les données entre 2015 et 2016 ne soient pas directement comparables, à la suite du changement du sous-indice lié aux compétences. Par conséquent, en présentant le classement 2016 sur une nouvelle base de calcul, l’Uit réajuste le classement de 2015 dans lequel le Sénégal occupe la 140e place. Il perd donc une place au niveau mondial en une année, avec cependant, une amélioration des indices liés à l’accès, à l’usage et une stagnation de l’indice des compétences». Mieux note le ministère, «si on compare les résultats dans le temps, le Sénégal a plutôt gagné 5 places entre 2010 et 2015.
Bien entendu, le président de l’Asutic ignore  que ce sont les données de 2015 qui sont collectées pour le rapport de 2016 et qu’avec l’adoption de la stratégie ‘’Sénégal numérique 2025’’ en 2016, ces indicateurs seront particulièrement suivis (…) ».

lequotidien.sn

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here