« La paix est en péril là où l’opinion publique fonctionne mal ».
A quoi sert un Député s’il ne peut pas dénoncer des actes de prévarication à sa connaissance de la part d’un fonctionnaire?
C’est la question que tout le monde doit se poser dans cette ambiance de cacophonie entretenue par les tenants du régime qui veulent non pas sauver un fonctionnaire au passé sulfureux épinglé par l’IGE et la Cour des comptes mais fabriquer un prétexte solide aux yeux de l’opinion pour se débarrasser d’un adversaire gênant.
Ousmane Sonko est un Honorable Député du peuple qui a porté à juste titre à la connaissance de l’opinion une délinquance financière de haute voltige.
Il devrait être montré en exemple rien que pour cela.
L’affaire est tellement sophistiquée que n’importe qui ne pouvait démêler l’écheveau de ce qui ressemble à un véritable braquage.
Le contribuable devrait tout au moins saluer la présence sur le champ politique d’un expert de ce niveau pour nous permettre de savoir comment sont gardés nos sous.
Nous assistons malheureusement depuis lors à une terrible traque sans fin qui encourage l’indifférence du citoyen devant des faits et actes condamnables.
De dénonciateur Ousmane est placé injustement dans la position d’accusé…au point qu’une commission d’enquête parlementaire a été mise sur pied pour mieux enfoncer un accusateur.
Ce qui relève d’une manipulation grossière de l’opinion qui ne doit plus se faire embarquer dans ce tourbillon médiatique .
Si réellement on voulait la lumière dans cette nébuleuse affaire c’est du côté de l’OFNAC ou la Cour des Comptes qu’il fallait la chercher.
Mais pas chez de Députés emminements politiques qui feront tout pour mouiller un adversaire politique qui pose de réels problèmes.

Nous avons vécu dans la douleur deux tentatives avortées de liquidation d’adversaires politiques et la troisième serait de trop et inacceptable.
L’injustice et l’arbitraire ne doivent plus être des techniques d’affaiblissement de l’adversaire et des moyens de conservation du pouvoir.
Le Mouvement And Dolel Khalifa fidèle à ses idéaux de défense d’un État de droit condamne énergiquement la tournure donnée à cette affaire dont la finalité est d’humilier un honnête citoyen.
Le Mouvement ADK apporte son soutien à Ousmane Sonko et considére l’État responsable de tout ce qui pourrait découler de cet acharnement contre un Député du Peuple.
Le Pôle de Communication du Mouvement And Dolel Khalifa.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here