Le Père Angelo Romano de la Communauté chrétienne Sant-Egidio de Rome faisait partie du convoi qui a quitté dimanche la Gambie pour accompagner les ex-détenus par le mouvement des forces démocratiques de Casamance depuis décembre dernier.

A son arrivée, il a raconté le déroulement de la libération des Diambars.

 

«Dès qu’on a commencé notre médiation, on a rencontré la diligence et la disponibilité du Mfdc, a fait savoir le Père Angelo Romano, notant qu’une solution a été automatiquement cherché pour leur libération.

 

«On a pensé alors à une manière pratique quelles pouvaient être la manière plus sûre pour la vie de ces huit soldats pour organiser leur libération», a relevé le Père.

A travers  cette libération, indique le représentant de la communauté chrétienne Sant Egidio, le moment est venu pour mettre un terme à la crise casamançaise ».

 

«Nous venons de commencer. La première rencontre, c’était le 14 octobre. Il faudra du temps. On est en train de travailler», a-t-il fait entendre, ajoutant que «cette libération amène tout le monde dans un esprit constructif».

1 Commentaire

  1. Heureux dénouement, dans cette triste prise d’otage, et je suis sûr que nous perviendrons bientôt à une solution globale pour que tout le pays aille dans la même direction, celle du développement! Il faudrait aussi veiller à ce que chaque génération ait sa rebellions dès que des difficultés d’ordre social ou économique surviennent. Les Casamançais doivent se considérer sénégalais au même titre que des Saloum-Saloum ou d’autres en se débrouillant comme tout le monde sans réclamer ce que d’autres régions n’oseraient réclamer pour eux de manière spécifique, c’est cela la NATION SENEGALAISE !

Réagissez à cet article