XALIMANEWS: La Tribune livre dans sa parution du jour, ce n’est plus le parfait amour entre le Secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (Pds), Me Abdoulaye Wade, et plusieurs leaders du Front de résistance nationale (Frn). 

Et, pour démontrer un tel fait, le journal indique qu’il a pris ses distances avec le groupe de Mamadou Diop Decroix, Bamba Ndiaye et Cie. Car, pour le pape du Sopi, il est clair et évident qu’il y a une « compromission » entre quelques responsables du Frn et le Président Macky Sall.

Au-delà de cet acte dénoncé, selon le journal du groupe Dmedia, il faut surtout signaler que le Mohican de Fann en veut à quelques-uns de ses alliés au point d’avoir défendu, devant un des responsables de sa formation politique, qu’il se sent trahi. « J’ai été trahi », a-t-il défendu si l’on se fie aux propos de notre interlocuteur qui déclare que son mentor a rougi de colère avant de prendre la décision de suspendre les activités de son parti au sein du Front de résistance nationale.

En vérité, le pape du Sopi n’arrive surtout pas à comprendre la démarche de nombre de ses alliés depuis la réélection de Macky Sall à la magistrature suprême suite à la présidentielle de février 2019. Pour rappel, peu avant les élections législatives de février 2017, plusieurs leaders politiques de l’opposition ont préféré rejoindre Me Wade pour pouvoir figurer sur des listes et se donner toutes les chances d’être élus à un poste de député.

Ce qui s’est réalisé pour certains, car le Pds, à travers sa coalition Wattù Senegaal, était arrivé deuxième derrière Benno Bokk Yakaar. D’ailleurs, il est la seule entité de l’opposition à disposer de groupe parlementaire. « Maintenant, il reste à deviner l’attitude du « vieux », si l’on sait qu’il reste un véritable dinosaure dans le Landerneau politique sénégalais pour être le seul et unique secrétaire général que le Pds connaît depuis sa création en août 1974. Il a également été l’opposant le plus charismatique de l’histoire politique du Sénégal qu’il a incarné pendant 26 ans et président de la République durant 12 ans », conclut Tribune.

5 Commentaires

  1. Wade , va soutenir Sonko, c’est l’homme politique qui a ouvertement saluer tes actes patriotique durant ta gouvernance malgré ton bilan mitigé.
    tu as certes élevés des serpent venimeux au PDS mais c’est pas trop tard pour te ratrapper.

  2. Wade fait du lobbying pour son fils. Il a été le seul président en Afrique à « familiariser » autant le pouvoir. Qui plus est dans un pays « exemplaire » en terme de démocratie (aux yeux de la France. Mdr). C’est même étonnant qu’il y ait encore au Sénégal, des gens avertis pour donner du crédit à ses avis et sorties médiatiques. Vous me direz que nous sommes au Sénégal. Le pays où les tricheurs, les détourneurs, les voleurs et autres malfaiteurs sont applaudis et adoubés par une frange affamée de la population avec la caution des figures religieuses qui n’ont de religieux que leur nom de famille.

  3. Wade fait du lobbying pour son fils. Il a été le seul président en Afrique à « familiariser » autant le pouvoir. Qui plus est dans un pays « exemplaire » en terme de démocratie (aux yeux de la France. Mdr). C’est même étonnant qu’il y ait encore au Sénégal, des gens avertis pour donner du crédit à ses avis et sorties médiatiques. Vous me direz que nous sommes au Sénégal. Le pays où les tricheurs, les détourneurs, les voleurs et autres malfaiteurs sont applaudis et adoubés par une frange affamée de la population avec la caution des figures religieuses qui n’ont de religieux que leur nom de famille.
    Ce message a été effacé du site. C’est pour vous montrer que la mal est profond au Sénégal

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here