Justement nous refusons d’avoir un Etat riche dans un pays pauvre, nous prônons Le respect de la démocratie, une justice libre et indépendante, une autonomisation de nos organes de contrôle, une prise en charge effective des besoins de toutes les couches sociales. Ainsi à la place d’un plan nous proposons un « programme ».

Un montant de 50.000 Fcfa alloué aux étudiants suivant des conditions définies dans le PASS, il s’agit d’une requalification de la bourse avec des critères de performances…une prime de 25.000 Fcfa à la naissance et après déclaration est pertinente et chiffrée suivant le taux de natalité, en plus d’être une incitation pour la déclaration des nouveaux nés favorisant le respect de leurs droits, celle-ci vise à soutenir les parents surtout démunis à disposer de lait, couche, etc. pour prendre en charge le bien être de leur bébé…120.000 Fcfa pour les jeunes de 18 à 30 ans afin de leur permettre de disposer de ressources qui leur permettront après justification de leur engagement/attestation de suivi d’une formation qualifiante d’être indépendant et de mettre en place un petit projet…600.000 Fcfa aux retraités que nous estimons raisonnable car l’institution a les ressources pour y faire face, après de dures années de labeur ces vaillants travailleurs doivent disposer d’un minimum vital pour conserver leur dignité…un fonds de

solidarité pour la diaspora, la promotion de l’entreprenariat féminin, la valorisation des artisans, la protection de nos ressources naturelles, une modernisation de la politique agricole, une réforme du système éducatif etc.

Malick Gakou offre une vision politique nouvelle, un leadership éclairée, et surtout assume la revalorisation de l’homo-senegalensis. Ce Programme Alternatif Suxali Sénégal ne pose aucunement problème mais se charge de résoudre les maux dont souffre le pays.

Richesse il y’en a, supprimons le CESE, le HCCT, HCDT, etc. supprimons la caisse noire de la présidence et celle de l’Assemblée nationale, supprimons tous ces agences budgétivores, rationalisons le train de vie de l’État etc. et ainsi vous conviendrez que beaucoup de milliards seront à la disposition du Sénégal et des sénégalais permettant une optimisation des investissements et la création de richesse qui favorise une redistribution équitable de celle-ci au sein de la population.

Enfin Malick Gakou n’ignore nullement que le Sénégal fait partie des 25 pays les plus pauvres du monde, mais se propose comme alternative, et aspire à mettre notre cher pays vers les rampes du développement.

Per Ibra Fall

 

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here