XALIMANEWS – Le projet de construction de la troisième usine d’eau de Keur Momar Sarr (KMS3), d’un coût de 270 milliards de francs CFA, va permettre d’augmenter la capacité d’approvisionnement en eau de Dakar de 50% a annoncé, ce jeudi, le directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (SONES), Charles Fall.

A l’en croire, ce projet qui va coûter près de 270 milliards francs CFA permettra d’augmenter la capacité d’approvisionnement en eau de Dakar de 50%

« La production va de faite passer de “350 000 mètres cube par jour à 550 000 mètres cube par jour, et cela va sécuriser l’alimentation en eau de Dakar jusqu’à 2035 voire même au-delà”, explique-t-il.

A en croire le directeur général de la SONES, “le dispositif d’alimentation est saturé aujourd’hui. C’est ce qui explique les quelques insuffisances recrudescentes dans l’alimentation en eau de certains quartiers et surtout les nouveaux quartiers en extension de Dakar”.

Et M. Fall de poursuivre: “Cela est également dû à la forte urbanisation, raison pour laquelle le gouvernement s’est attelé, depuis 3 ans, à trouver une solution structurelle, une solution pérenne pour sécuriser l’alimentation en eau de Dakar”.

Ainsi, Pour faire face à cette problématique, le gouvernement du Sénégal a procédé à la validation du plan d’investissement stratégique dont en premier chef le projet de construction d’une troisième usine d’eau à Keur Momar Sarr (KMS3), a souligné le directeur général de la SONES avant de relever que les travaux ont démarré et le projet va être mis en service d’ici 2020.

Charles Fall a sollicité auprès des Sénégalais un peu de patience, d’ici l’achèvement de tous ces projets structurants qui sont d’autant nécessaires que le dispositif actuel est arrivé à saturation.

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here