Sans leur star, Sadio Mané, suspendu, les «Lions» du Sénégal ont logiquement dominé les Taifa Stars de la Tanzanie qui revenaient à la coupe d’Afrique des nations (CAN) après 39 ans d’absence. Techniquement supérieure, tactiquement mieux organisée, la sélection sénégalaise considérée comme un des favoris de la 32ème édition, a maitrisé son sujet du début à la fin.
Avec le trident, Pape Alioune Ndiaye, Krépin Diatta et Idrissa Gana Guèye, les poulains d’Aliou Cissé ont réalisé un match presque parfait.

Le sociétaire d’Everton décalé d’un cran, dans un registre de box to box, a servi de courroie de transmission des caviars à l’attaque sénégalaise, laissant PAN et Krépin, dans le rôle de la récupération. Un 4-3-3 qui a empêché aux poulains d’Emmanuel Amunike d’exister, à l’image de Samatta, pourtant meilleur buteur du champion belge avec 23 réalisations.
 
Seul le réalisme a manqué à ce rendez-vous des «Lions» dans un stade du 30 juin acquis à leur cause.  
 
Paradoxalement, c’est le meilleur buteur des Lions dans les phases éliminatoires, un des joueurs qui a le plus réussi son coupe du monde en 2018 en Russie, Mbaye Niang qui a fait preuve d’une maladroite plus qu’étonnante. Hier, l’attaquant rennais aurait pu même prendre une large avance sur le classement des meilleurs buteurs de ce tournoi. Quatre occasions nettes, vendangées étonnement par un serial killer. Un score de 4-0 à la mi-temps, en faveur des «Lions» n’aurait pas été un scandale. Mais, hier, Mbaye Niang a dû oublier à l’hôtel, son adresse et son réalisme, finissant par ulcérer ses coéquipiers. Pour autant, Aliou Cissé, a préféré le maintenir en jeu. Certainement, pour lui redonner plus de confiance en espérant qu’il va enfin débloquer son compteur et se lâcher. Hélas !  Le colosse va finir par céder sa place à Moussa Konaté.
 
Le Sénégal sera alors obligé de recourir au remplaçant de Sadio Mané. Diao Baldé Keïta va dynamiter la défense tanzanienne d’une frappe du gauche (29ème, min), avant que le benjamin des Lions, Krépin Diatta, seulement 20 ans, ne porte l’estocade d’une frappe chirurgicale (64ème min) pour mettre son équipe à l’abri d’une surprise.
 
A (2-0), Aly Samatta, maitrisé par Kalidou Koulibaly rend les armes.
 
Le Sénégal, sans trembler, s’impose d’entrée de jeu comme ce fut le cas, en 2017, à Franceville devant la Tunisie. Le 27 juin prochain, les Lions vont affronter les Fennecs d’Algérie avec le retour de Sadio Mané. Mais peut-être sans une des tours de contrôle de leur défense, Salif Sané sorti sur blessure à la cheville.  
Abdoulaye Thiam

Sudonline.sn

1 Commentaire

  1. Laye le prochain match tu seras aligné pour que tu apportes du „réalisme „ J ai peur que tu nous apportes que du wakhisme: l fort des sénégalais Bumbaklaat!!!!!!

Répondre à Bob Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here