L’homme est un vrai patriote, un républicain de pur produit. Il a la volonté de transformer le Sénégal mais aussi le savoir et l’expérience.
Il a été DG, Ministre sous Wade mais véritablement connu après l ‘échec d’Idrissa Seck à la Primature, incapable de concrétiser les projets du Président Abdoulaye Wade qu’il qualifiait « d’Éléphants Blancs ».

C’est avec le Premier Ministre Macky Sall que les grands projets de Wade ont vu le jour comme témoigné par ce dernier qui l’a qualifié de meilleur Premier Ministre et de meilleur compagnon.

Ainsi, grâce à Macky Sall qui sera son Directeur de campagne en 2007 et qui a réussi à installer la confiance entre les sénégalais et le Président Wade qui disaient « Bayyiléne Goorgui Mou Ligguey » surtout avec la réussite de projets ambitieux comme le plan Jaxaay et la rénovation, l ‘élargissement et la multiplication du réseau routier et des infrastructures.

Le Président Wade dont l’opposition prévoyait sa chute au Premier tour sera réélu au Premier tour par les « Djinns » politiques de son Directeur de campagne Macky Sall. Une victoire qui avait surpris l ‘opposition d ‘alors qui l’avait attribué au vote des Djinns.

En 2002, Karim Wade qui venait d’avoir sa première Carte d’Identité Nationale sénégalaise venait d’être nommé à la tête de l’OCI secondé par Abdoulaye Baldé, le tout Puissant Ministre d’État: c’était le début de la Génération du Concret:
L’ objectif: En route vers le sommet, autrement dit le pouvoir(pour Wade fils). Tout ceux qui s »y opposaient étaient sacrifiés politiquement.

Idrissa Seck, la première victime qui était envoyé à la prison  de Rebeuss pour affaire des chantiers de Thies et détournement des fonds politiques venait d’être libéré et bénéficiait d’un non-lieu total. Certains attribue cette libération à un protocole dit de Rebeuss.

Sorti deuxième avec 14% de l’élection présidentielle de 2007, Idrissa Seck va retourner aussitôt à Paris avant de revenir quelques mois au Sénégal pour se réconcilier avec celui qu’il appelle « son maitre ».
Reçu au Palais par le Président Wade il avait annoncé son retour au PDS sans consulter ses compagnons dont Pape Diouf, Omar Sarr, Omar Gueye, Samba Bathily, Daoudou Faye et moi-même  qui l’attendaient tous au point E, chez lui jusqu’à ce que la presse nous informe de son retour dans « sa famille naturelle ».
Ce jour là, la moitié des militants avaient démissionné.
Le soir même à  17 heures, il annoncera au siège du PDS que  » « And ak sa baay dê mo gueune and ak kenene rey sa baay » ( Mieux vaut mourir arme à la main avec son père que de s ‘allier avec un autre pour tuer son père. Ce qu’il fera effectivement en 2012 en s’alliant avec le Président #Macky_SALL au second tour pour tuer son père Abdoulaye Wade renvoyé dans l’opposition.
Le Président Wade lui avait promis ainsi un poste de vice-président,  la loi organique avait été votée et le poste signé en sa faveur mais non publié.
Idy a Thies, lors de l’inauguration des Bus Tata, déclarera devant tout le monde « Nene sou beguê done sekh euleuk dafay nango weydiouram boff ko sinon il finira comme nomelette » ( Si l’ œuf veut devenir coq, il doit se soumettre à être couvé par son parent sinon il finira en omelette ».

Le parti Rewmi était enterré à Rufisque par Réunion du Bureau Politique et de nouvelle cartes PDSL étaient en vente. Idy qui se croyait déjà vice-président lâche ses militants, certains qui ne pouvaient même pas avoir de cartes à vendre l’ interpelerent: « Débrouillez vous », leur répondit-il.

La Génération du Concret qui contrôlait l’appareil d’État ne voulait pas de ce poste pour Idrissa Seck.
Idy ne fut jamais nommé, frustré et trahi, une autre réunion du Secrétariat National de Rewmi se tenait pour déterrer le défunt Rewmi: Idy quittait encore le PDS.

Au même moment, le Premier Ministre Macky Sall était défenestré à la Primature et nommé Président de l’Assemblée Nationale. La liquidation politique des adversaires politiques de Karim Wade continuait. Mais le pouvoir avait oublié le peuple souverain.
Ainsi Benno Siggil Sénégal et Dekkal Ngor, le nouveau Mouvement de Macky Sall se partageront beaucoup de collectivités locales. Wade venait de perdre les élections locales de 2009 dont la capitale Dakar.
Accusé de dévolution monarchique du pouvoir, Karim Wade qui avait déployé des moyens financiers énormes était battu partout avec ses hommes jusque dans son propre bureau de vote.
Wade ne découragera pas car Karim Wade sera nommé Ministre d’État, Ministre de la Coopération Internationale, de l’Énergie, des Infrastructures… bref du ciel et de la terre avec un budget colossal.
Les échecs et les scandales vont se succéder avec la démission de Macky Sall du PDS et de l ‘ensemble de ses postes nominatifs et électifs pour créer L’APR.

Ainsi rien ne marchait. Les prix grimpaient, l ‘ inflation était devenue la règle. L ‘argent issu de ses hausses exagérées étaient stocké au Palais et distribué n’importe comment pour une minorité qui avait la chance de faire partie du Gouvernement ou d’être reçu au Palais. Tous les projets étaient bloqués et le sac de riz coûtait jusqu’à 29.000 F !

En 2011, c’était l’émeute de l’électricité. Le pays était en plein désordre, les populations ne pouvant plus maîtriser leurs souffrances se révoltaint, des bâtiments publics étaient saccagés, pillés, brûlés.
Effectivement, les produits et les aliments pourrissaient et les malades mourraient dans les hôpitaux par faute d’électricité.

Malgré tout, l ‘objectif de Wade restait intact. Une loi dite du quart bloquant qui pouvait permettre au candidat du PDS de passer au Premier tour avec seulement 25 % des suffrages était soumise au vote des députés: c’est l’événement tristr du 23 juin. Le peuple en avait Marre de Wade et son fils d’où la naissance du Mouvement Y’En À Marre et du M23. Ces contestations ont précipité la chute du Président Wade dont la candidature était également contestée mais légale malgré tout et légalisée également par le Conseil Constitutionnel.

Ainsi en Mars 2012, un homme nouveau qui avait déjà marqué la confiance des sénégalais venait d’être élu à la Présidence de la République: Macky Sall.
Depuis lors, les sénégalais ne cessent de lui renouveler leur confiance compétition électorale après compétition électorale.
Le Président #Macky_SALL a multiplié par 5 les réalisations du Président Wade et divisé par 10 la malgouvernance, la mauvaise gestion, les gabegies et le clientélisme et le népotisme.
L’argent public est retourné au contribuable par de nombreux projets et réalisations dont la multiplication des routes, autoroutes, ponts, infrastructures terrestres mais aussi beaucoup de social. Les villages les plus reculés ont maintenant accès à l’eau et l’électricité mais aussi à de belles routes et pistes rurales.
Il n’y a plus de coupure d’électricité ni de retard de paiement des fonctionnaires. Les étudiants ne se plaignent plus, les pavillons multipliés, leurs bourses augmentées.
La gestion sobre et vertueuse est devenue la règle.
Il n’ existe plus d’intervention de l’État ou de son chef pour protéger un délinquant ou un voleur.
La sécurité publique est renforcée ainsi que la protection civile par le équipement en matériel de qualité des sapeurs-pompiers. La police, la gendarmerie et l’armée sont les meilleurs d’Afrique.
Des tracteurs et du matériel agricole de dernier Cric sont octroyés à nos cultivateurs qui sont accompagnés et soutenus par le Gouvernement. L ‘autosuffisance en riz est presque devenue une réalité.
Comme quoi, nous pouvons dire que le Président #Macky_SALL est une fierté énorme et une chance pour le Sénégal. Il a reçu pour cela de nombreux prix et décorations partout à travers le monde.
Me Diaraf SOW Sg ADAE/J

9 Commentaires

  1. Ce Diaraff Sow est un menteur. Il raconte des betises pour que Macky Sall lui donne sa part du butin. Le Senegal fait partie des pays les plus pauvres du monde avec une famine a l’horizon de l’an 2020. Macky a gaspille l’argent emprunte au nom des Senegalais avec son TER qui traine ,sa mauvaise gestion avec des projets comme son truc de diamgnadio . Du n’importe quoi .

    • Le chien aboie , la caravane passe. Loutakh
      gayi cissou te soxor? IL faut accepter qu il y a eu des evolutions dans notre vie d aujourd hui , de tres grands progres meme.

  2. Le chien aboie , la caravane passe. Loutakh
    gayi cissou te soxor? IL faut accepter qu il y a eu des evolutions dans notre vie d aujourd hui , de tres grands progres meme.

  3. Merci Grand Djaraaf pour ce brillant rappel objectif.Oui«il est une fierté énorme et une chance pour le Sénégal. Il a reçu pour cela de nombreux prix et décorations partout à travers le monde.»Les travaux et les constructions battent leur plein.D’autres suivront.Avec lui, on ira loin et très loin Il mérite le soutien actif et l’appui populaire réitéré et renforcé

  4. Ah oui bien sur decoller avec une justice partiale et selective…paroles non respectees et mal governance ainsi que la dynastie Faye Sall et une plethorie d arrogants et de malfaiteurs

  5. Ah oui bien sur que le pays a bien decoller dans l art de baiser le derriere de la france et distribuer toutes nos resources naturelles et marches financiers aux etrangers , une arrogance extreme de dirigeants aperistes ….scandale sur scandale un regne sans cachette de la dynastie Faye et Sall …justice impartiale et selective….cherte
    de la vie et tant d autre maux.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here