XALIMANEWS- Des professionnels de la santé, réunis au sein d’un syndicat, ont tiré l’alerte sur cette menace qui pourrait impacter négativement sur la lutte contre la tuberculose et surtout la santé publique. “Aujourd’hui, les inquiétudes se font jour concernant la disponibilité des médicaments antituberculeux. En effet, au vu des difficultés déjà signalées au niveau de la disponibilité dans certains centres de traitement à Dakar (avec plus de 45% des malades) et Touba, notre pays est menacé par une rupture nationale en médicaments antituberculeux”, informe t-on sur la déclaration faite par le Syndicat démocratique des travailleurs de la santé et du secteur social (Sdt-3s), structure affiliée à la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal / Forces du changement (Cnts/Fc).

Le syndicat, qui se dit soucieux de la sécurité des usagers et des acteurs professionnels du système de santé, lance un plaidoyer en faveur d’”une gestion prédictive des stocks de médicaments et réactifs au sein du système sanitaire”. Les professionnels s’insurgent ainsi contre ces ruptures de stocks qui risquent d’entraver la continuité de l’offre de service au niveau de certains programmes de santé.

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here