Ce qui avait commencé comme une idée proposée par le premier président du Sénégal, Léopold Sédar Senghor, il y a plus de 50 ans, est devenu une réalité puisque le Sénégal a officiellement ouvert le Musée des civilisations noires, l’un des plus grands du genre au monde.

Le président actuel du Sénégal, Macky Sall, a inauguré le musée plus tôt aujourd’hui à Dakar. La conception du bâtiment, qui couvre une superficie de 14 000 mètres carrés et d’une capacité de 18 000 pièces, a été inspirée par les maisons traditionnelles circulaires originaires du sud du Sénégal, rapporte BBC Africa. Sa taille est comparable au Musée national de l’histoire afro-américaine à Washington, selon Al Jazeera.

Le musée existe depuis plusieurs années, les dirigeants après Senghor mettant de côté les investissements dans les arts face aux défis économiques et politiques. En 2011, le président Abdoulaye Wade a jeté les bases du musée, mais la construction a été interrompue en raison d’une transition politique, ajoute CGTN Africa News. Le projet a été mis en œuvre par Sall à partir de 2013 et s’est finalement concrétisé grâce à un investissement de 34 millions de dollars de la Chine, une autre indication de la présence économique omniprésente de la Chine à travers l’Afrique.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here