XALIMANEWS : Le Sénégal sera davantage un pays gazier que pétrolier à la faveur de l’exploitation et la production à partir de 2022 de ses réserves en hydrocarbures estimées à 910 milliards de mètres cubes de gaz et à 3, 7 milliards de barils de pétrole, a souligné Moumadou Makhtar Cissé, ministre du Pétrole et des Energies dans une interview au quotidien Le Soleil.

’’Sur la base des découvertes faites au Sénégal en hydrocarbures, notre pays sera plus un pays gazier que pétrolier. Les découvertes pour le gaz sont en effet plus importantes. Le potentiel est de l’ordre de 910 milliards de mètres cubes. S’agissant du pétrole, les ressources en place sont estimées à environ 3, 7 milliards de barils pour le gisement SNE (Shelf Nord Edge)’’, a-t-il notamment expliqué dans l’entretien paru mercredi.


’’Nous avons 560 milliards de mètres cubes du gisement Grand Tortue-Ahmeyim, à cheval entre le Sénégal et la Mauritanie, à partager entre les deux pays (environ 280 milliards de mètres cubes pour chaque pays avec un début de production attendu pour 2022’’, a-t-il rappelé.


Concernant le Bloc de Cayar Offshore Profond, ’’nous avons respectivement 420 milliards de mètres cubes de ressources récupérables sur le gisement de Yakaar et 140 milliards sur celui de Teranga’’, a détaillé le ministre du Pétrole et des Energies.


Mouhamadou Makhtar Cissé y a ajouté les 70 milliards de mètres cubes de gaz naturel associé et non-associé pour le gisement de Shelf Nord Edge (SNE), situé à 90 kilomètres environ des côtes dakaroises, avec un début de production de gaz prévu à partir de 2024.


S’agissant du pétrole, il indiqué que les ressources en place sont estimées à environ 3, 7 milliards de barils pour SNE dont 2,5 milliards de barils de pétrole Fan-1.


’’Depuis 2014, SNE a fait l’objet d’évaluation (avec 8 puits d’exploration forés puis rebouchés). Les ressources récupérables sont évaluées à environ 563 millions de barils avec le démarrage de la production prévu en 2022’’, a fait savoir Cissé.


Selon lui, les ressources gazières découvertes au large du Sénégal, classent le pays au 5ème rang en Afrique et 27ème rang mondial sur la base de données de la revue statistique BP) dans le monde.


’’Globalement, nos ressources en hydrocarbures (pétrole et gaz réunis) placeraient notre pays au 7ème rang en Afrique et au 25ème rang au niveau mondial’’, a-t-il également soutenu.


’’Avec la mise en production de ces différentes découvertes, le Sénégal entrera dans la cour des grands pays producteurs d’hydrocarbures en Afrique en particulièrement de gaz’’, a-t-il insisté.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here