XALIMANEWS : Le juge Ibrahima Dème sort de sa réserve. Invitée hier de l’émission ‘’Jury du dimanche’’ diffusée sur i Radio, il est largement revenu sur le fonctionnement de la justice sénégalaise. Il a ainsi déploré l’absence de conflits entre l’exécutif et le judiciaire qui, selon lui, ne sont pas mauvais en soi. Loin d’être des crises, Ibrahima Hamidou Dème considère que les conflits être l’exécutif et le judiciaire sont nécessaire pour le vitalité d’une démocratie. C’est pourquoi l’ex magistrat s’est dit étonné qu’il n’y en ait pas eu depuis des années. Aussi i a-t-il convoqué l’histoire pour rappeler que ‘’ dans le passé Kéba Mbaye, Ousmane Camara et Bassirou Diouf, pour défendre l’honneur de la justice, se sont heurtés au pouvoir exécutif et au président de la république. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, il reproche au président du conseil constitutionnel d’avoir manqué le rendez-vous de l’histoire pour affirmer davantage le rôle du judiciaire. ‘’En tant que magistrat j’ai eu à prendre des serments de beaucoup de personnalités. Celui- ci rappelle à ces dernières les fonctions qu’ils doivent exercés en toute loyauté. C’est la seule occasion pour une autorité de prendre le dessus sur le président de la république. Les président de conseil constitutionnel ne ratent jamais ce moment, mais c’est un rendez-vous manqué pour Papa Oumar Sakho’’, se désole le juge Dème, selon l’Enquête.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here