XALIMANEWS : Le célèbre journaliste Pape Ale Niang, dans sa chronique de la semaine est revenu sur les rumeurs sur une supposée grâce pour Khalifa Sall avant la Tabaski.

 Le chroniqueur de Dakarmatin a révélé  les raisons qui expliquent pourquoi Khalifa Sall n’a pas été gracié.

Le journaliste s’est  exprimé également sur une stratégie de la terreur planifiée par le régime actuel pour faire taire tout le monde. 

7 Commentaires

  1. Merci
    Je suis fonctionaire aux USA. Meme notre Directeur d’agence ou de ministere n’a le droit d’utiliser une voiture de service pour ses propre besoins. Un non fonctionaire n’a pas le droit de meme s’assoire ds une voiture de service.

    Merci

  2. THIEUYY MACKY SALL !!!
    Dama Kaa Yeureum !!! Et il y a lieu d’avoir pitié de lui…
    Le Wolof dans sa Sagesse infinie nous enseigne que : Kou Meunoul Té Bawoul, Lou Yakhou Yawla.
    En d’autres termes :  »Celui qui ne peut pas et qui ne veut pas céder la place à un autre plus savant, est le seul responsable (de tout gâchis irrémédiable) »…
    Or après 8 années de pilotage à vue et d’improvisations (sur fond d’enrichissements illicites généralisés), il est apparu clairement à tous que Macky ne peut pas…

  3. Comme d’habitude Pape Alé Niang a tout faux dans sa chronique ! T’improviser « journaliste de Khalifa » ou « journaliste de l’opposition » pour défendre l’impunité d’un ex-maire qui a frauduleusement glissé dans sa poche 1 million/jour, c’est insulter l’intelligence des sénégalais ! Tu es un faux donneur de leçons et tu devais plutôt condamner l’attitude de ami M. le maire car l’argent de la Caisse d’avance était exclusivement destiné aux plus pauvres de la capitale. D’ailleurs pourquoi tu refuses de parler du fond de ce dossier ? Kou wakh fègne ! Pourtant Mme Wardini a publiquement dit que « Dakar est l’une des capitales les plus sales du monde ». Où était passé le budget de la Mairie sous Khalifa Sall ? De plus tu ne nous vendras jamais Khalifa Sall comme un sain ! Qui était le bras armé de la désinghorisation en mettant dans la tourmente des dizaines de compagnons de Senghor ? Khalifa Sall. Jean Colin passait par qui pour combattre les opposants ? Khalifa Sall. Qui a commandité la casse de la Maison du Parti en 2015 puis en jouant ensuite au faux pompier ? Khalifa Sall. Qui avait juré qu’il n’y aurait pas d’alternance en 2000 en préparant des jeunes pour saccager les bureaux de vote ? Khalifa Sall. Heureusement que Abdou Diouf l’a freiné net. En réalité les anciens enregistrements de Dabakh qui tu mets devaient être destiné à ton ami M. l’ex-maire. Penser que tu peux faire du chaos ou du « rapport de force » dans notre pays ton gagne-pain, c’est te tromper lourdement ! Des sénégalais patriotes, honnêtes et responsables seront toujours là pour démonter tous tes mensonges…

    • Je ne souhaite à personne des ennuis,encore moins la prison.
      Le rappel que vous faites oublie 2 autres faits.
      Lorsque Aissata Sall a voulu challenger Tanor Dieng,qui a saboter la candidature de Aissata Sall pour se positionner derrière Tanor?
      Le député SY du PDS emprisonné après le neutre de Me Seye,alliez voir qui a utilisé des motifs juridiques décriés aujourd’hui pour mettre SY en prison.
      Khalifa Sall a joué dopé par Diaz et Bamba Fall,qui libres continuent de le manipuler en lui conseillant de rester digne et refuser de demander la. Grâce.
      Bref,ce jeu politique sénégalais est ainsi fait,c’est entre eux.Ils se battent pour se remplacer les uns après les autres,les intérêts des sénégalais ne sont points leurs soucis.
      Ils ont tous des patrimoines qui frisent la logique,pour se justifier ils vous diront qu ils étaient des consultants s ils ne sont pas au pouvoir.
      Pape Ale Niang,je ne l écoute plus depuis parce que assez mature pour faire mes analyses.
      On a pas besoin de dirigeants forts mais des institutions,tout comme on doit éviter ces gens qui se prennent pour des supra intelligents qui doivent nous orienter.

  4. Et si dans l’impuissance à résoudre les innombrables difficultés qui assaillent le gouvernement dans la gestion du pays, le président Sall voulait installer le pays dans cette situation de frustration et de peur pendant au moins deux ans, le temps de voir les revenus qui seront tirés du pétrole et du gaz ? Ces revenus permettraient au moins de faire avancer le pays, parce que les entreprises engagées par l’état sont dans une misères indescriptible qui ont poussé certaines à licencier des milliers d’employés depuis l’arrêt des chantiers. Prions le Seigneurs pour que le gouvernement y voit plus clair . Amen !

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here