XALIMANEWS- L’origine du coronavirus venu de Chine, qui a déclenché une épidémie de pneumopathies au-delà des frontières du pays, se précise.

Selon une étude publiée mercredi 22 janvier dans Journal of Medical Virology, les serpents pourraient être à l’origine du virus.

On savait déja que l’épidémie était partie d’un marché à Wuhan, et que le virus s’était transmis d’un animal à l’Homme.

Les scientifiques à l’origine de cette étude ont ainsi analysé la séquence exhaustive du virus pour la comparer avec les autres types de coronavirus présents dans l’organisme d’animaux présents sur ce marché. Et ils sont nombreux : oiseaux, chauves-souris, marmottes, serpents…

UNE MUTATION DU VIRUS

Et les conclusions des chercheurs sont les suivantes : le coronavirus aurait muté dans un premier temps chez la chauve-souris, avant de muter une seconde fois chez le serpent.

La synthèse du code génétique du virus appelé aussi nCov prélevé chez des chauves-souris a révélé la présence de protéines appartenant à celles que l’on retrouve chez les serpents. Or, les serpents sont des prédateurs de chauves-souris. 

La mutation du coronavirus originel, qui infectait les chauves-souris, serait ainsi une «recombinaison cellulaire» de protéines qui lui servaient à s’accrocher aux récepteurs des cellules hôtes. C’est cette mutation qui aurait permis au virus de passer d’une espèce à l’autre, d’abord chez les serpents, puis chez l’Homme.

Ces conclusions doivent encore être confirmées par des études supplémentaires. Mais en apprenant à connaître le virus, les scientifiques peuvent espérer mettre au point des vaccins et des traitements pour éviter une pandémie.

Source : cnews.fr

crédit photo : Google

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here