Si vous croyez que vous pouvez me congédier de Facebook en sabotant chaque jour mon compte, c’est que vous êtes malheureusement très mal informés. Les pratiques de censure n’ont jamais permis à un homme politique de faire ce qu’ils n’aurait pas pu faire sans elles. Mon compte Facebook est chaque jour sur bloqué après quelques posts et commentaires, mais vous vous fatiguez inutilement.

Nous savons comment entre 2009 et 2012 un immeuble été équipé de matériels informatique avec une connexion pour employer des pollueurs du net donc l’activité principale était de lyncher avec une virulence inouïe les dirigeants de l’époque. Nous savons qu’il y a eu la complicité de certains sites Internet, car nous savons qu’il y a une façon de filtrer ou de modérer les commentaires par la rubrique « Approuver ». Ne passent dans ce filtre que les commentaires que l’on veut laisser passer.

Nous savons parfaitement comment vous avez fait vôtre cette leçon du maître de la propagande nazie Goebbels :  » C’est l’un des droits absolus de l’Etat de présider à la constitution de l’opinion publique ». Vous êtes la honte de la démocratie, vous ne méritez pas de diriger un pays de Garmi comme le Sénégal.

Nous savons, pour avoir déjà géré un site, qu’il est possible pour le gestionnaire ou administrateur du site de voir en direct qui visite son site. L’adresse IP et le numéro de la ligne peuvent être clairement identifiés. Il y a mieux : le robots quo produisent des commentaires instantanés peuvent actuellement être neutralisés.

Nous savons exactement vous avez appliqué à la lettre cette maxime de Goebbels « Celui qui peut régner sur la rue régnera un jour sur l’Etat, car toute forme de pouvoir politique et de dictature à ses racines dans la rue ». Le caractère artificiel de certaines émeutes sut Internet n’a jamais échappé aux initiés Vous ne me pousserez jamais à l’insulte et à la vulgarité, car mon style est le mur où vos manigances achopperont comme des vagues scélérates sur le décor infini du rivage de l’océan. Vous ne me pousserez pas à la faute !

Nous savons que la racine de ce régime fasciste, c’est la rue, et cette rue a été d’abord l’Internet. Votre force est en réalité une grande faiblesse : ne pas avoir de limite dans le cynisme, n’avoir aucun atome de loyauté dans l’adversité. Vous n’êtes Garmis.

Nous savons que vous donnez des ordres à certains médias pour censurer des citoyens, esprits libres. Nous savons que vous exercez des pressions sur certains sites en ligne et sur certains journaux pour qu’ils ne publient pas les contributions de tel ou tel citoyen. Nous savons que vous avez constamment peur parce que vous n’êtes pas des Garmis.

Nous savons par quels procédés on peut signaler le compte de quelqu’un comme véhiculant des messages de haine ou de discrimination afin que le protocole de sécurité de Facebook bloque le bloque sur certaines fonctionnalités. Arrêtez vos gamineries politiciennes et consacrez-vous à la prise en charge des préoccupations de votre peuple.

Nous savons que sans ce pouvoir vous ne serez plus rien, car vous n’avez jamais été quelque chose pour le pays avant la politique.

Nous savons comment des journalistes ont été « réseautés » (c’est leur langage !) entre 2008 et 2012 pour occuper les médias et faire des actes politiques sous le couvert de l’analyse et de la chronique journalistiques. Nous savons qui a fait recruter par une haute station ses amis « licenciés » dans un organe de presse. Nous savons ce que vous faites.

Activistes et lanceurs d’alertes sur Facebook unissez-vous car le monstre rêve de vous faire taire

Alassane K. KITANE
Professeur au Lycée Serigne Ahmadou Ndack Seck de Thiès
Président du mouvement citoyen LABEL-Sénégal

2 Commentaires

  1. Les ex Communistes marxistes léninistes armés de la pensée de mao tsé toung contrôlent l’Etat, ils appliquent des procédés de contrôle de masse à une société prétendument libérale.
    Fascisme et dictature sont en marche.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here