À M. Sourang, nous informons que s’il y’a une seule personne dans l’opposition qui n’a jamais valsé dans ses positions et sa démarche, c’est bel et bien le Président Wade. Un visionnaire, qui, en substance, a toujours été d’accord sur le principe du dialogue entre pouvoir et opposition. Cependant, il a toujours dit quun dialogue ne peut se tenir que sur la base de certains rudiments élémentaires si bien qu’il avait pris celui-ci avec des pincettes au vu de son absence sincérité.
En effet, de l’avis de Président, il fallait se conformer non seulement au principe du formalisme du dialogue mais aussi, scruter les réels problèmes des sénégalais de fond en comble sans en occulter aucun. C’est la raison pour laquelle, M. Sourang, ce dialogue n’est qu’une supercherie, pour valider les choix impopulaires de Macky Sall. Et, j’allais même dire que ce à quoi nous assistons n’est qu’une machination pour entériner des volontés de Macky Sall.

Du reste, dans votre réplique paru récemment, vous disiez que : « le Front n’a aucun problème de dysfonctionnement » et que  » Wade use de son cursus politique pour légitimer ses actes ».
À ce propos, si le Front était bien structuré, du moins, s’il n’y avait pas de dysfonctionnements, éclairez les sénégalais sur 2 points :
1. Comment est-il possible et acceptable que les noms des mandataires du Parti Démocratique Sénégalais dans le Front de Résistance, en l’occurrence Messieurs Bara Gaye et Doudou Wade se retrouvent sur une liste de participants au dialogue sans jamais avoir préalablement consultés. Vous les avez coptez sans l’avis du pds, du Frère SGN, et sans même en avoir parlé avec les concernés. Est-ce ainsi que vous vous comportez dans le Front ? Vous avez voulu utiliser le Parti Démocratique Sénégalais pour faire passer et crédibiliser votre liste de pseudos opposants participant au Dialogue.
Vous avez voulu manipuler l’opinion publique et le régime en intégrant les représentants du PDS, alors que vous saviez bel et bien que le PDS a toujours été clair dans sa position sur le dialogue auquel il a toujours refusé de participer si certaines conditions n’étaient pas réunies.
En sus, vous n’êtes aucunement une instance de décision du PDS pour vous permettre d’utiliser ses responsables afin de faire passer dans l’imagerie populaire ce show sans queue ni tête, cette messe politique que vous appelez dialogue dont certains participants sont en compromission permanente avec Macky Sall.

2. Dites au Sénégalais également, comment le « Suqali » je ne sais quoi, qui ne représente que leur propre personne a fait pour être membre de ce Front au moment où ils se réclament toujours du PDS? Chose que le dissident Omar Sarr avait réfuté à l’époque; lorsque M. Madické Niang demandait à être intégré dans le Front; au motif que ce dernier était toujours membre du PDS et que ce dit parti avait déjà ses plénipotentiaires dans ce Front. Où sont la cohérence et le bon fonctionnement dans vos décisions qui manifestement ne répondent à aucune norme pré établie. Pouvez-vous représenter les sénégalais en vous comportant en pantin clanique et totalitaire ?

Vous avez également évoqué la rencontre Wade – Macky à Massalikoul Jinan puis au palais de la République. Contrairement à certains membres de ce Front de Résistance National, qui en réalité ne résiste absolument en rien, et n’a rien d National bien au contraire ce n’est pour la plupart qu’un ensemble de politiciens comploteurs devenu une caisse de résonance du régime, le Président Abdoulaye Wade s’est rendu publiquement à Massalikoul Jinan d’abord en tant qu’ancien président qui a participé à la construction de ce joyau, ensuite en tant que Talibé mouride membre de cette communauté, et enfin en tant qu’invité d’honneur. Maitre Abdoulaye Wade, en sa qualité d’ancien Président de la République a ensuite été reçu en plein jour au palais de la République par l’actuel locataire, suite à l’invitation de ce dernier. Il ne se rend pas nuitamment au palais pour comploter sur le dos de certains opposants mais surtout sur le dos du peuple sénégalais. Voilà toute la différence et l’absurdité de votre comparaison qui ne peut tromper personne.
Pour finir, « Wade use de sa légitimité dû à son cursus pour poser ses actes », dites-vous ? Fort justement le mot est lâché, parce qu’en réalité vous souffrez amèrement de manque pour ne pas dire d’absence totale de légitimité. Et ce n’est pas en essayant de dézinguer le père de la démocratie sénégalaise que vous en aurez. Vous en aurez en disant au peuple Sénégalais vos scores aux différentes joutes électorales qui se sont tenues dans ce pays, le nombre de députés, de conseillers municipaux et départementaux que votre formation a obtenus. Informez-en les sénégalais avant de vous fendre dans les médias pour oser décrier le Président Wade.
Ce n’est pas en vous attaquant à un monument de la dimension du Président Wade que vous arriverez, même dans vos rêves les plus fous, à lui arriver à la cheville, vous et l’ensemble des politicards de seconde zone qui vont ont envoyé pour l’attaquer. Vous êtes trop petit pour écorcher son image. Arrêtez donc M. Sourang de vous faire le ventriloque d’un groupe de politiciens sans avenir pour attaquer le chef du parti le plus représentatif du pays. Arrêtez de jouer avec l’intelligence des sénégalais et jouez un franc jeu.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here